Mistral : pas d'accord "pour l'instant" entre Paris et Moscou

le
6
François Hollande a indiqué vendredi que, « pour l'instant », il n'y avait « pas d'accord » entre la France et la Russie sur le dossier des navires Mistral.
François Hollande a indiqué vendredi que, « pour l'instant », il n'y avait « pas d'accord » entre la France et la Russie sur le dossier des navires Mistral.

François Hollande a indiqué vendredi que, « pour l'instant », il n'y avait « pas d'accord » entre la France et la Russie sur le dossier des navires Mistral qui empoisonne les relations entre les deux pays. « Des discussions sont engagées. Je prendrai la décision dans les prochaines semaines », a aussi déclaré le chef de l'État à la presse lors d'un déplacement à Saint-Cirq-Lapopie (Lot). En début de journée, Moscou avait annoncé un accord avec Paris, la Russie devant recevoir, selon la presse russe, près de 1,2 milliard d'euros en dédommagement pour la non-livraison par la France de ces deux navires de guerre.

Le contentieux entre la France et la Russie avait placé la présidence française dans une situation inconfortable, tiraillée entre intérêts économiques et volonté de pousser la Russie à infléchir sa position dans la crise ukrainienne. « Les négociations sont déjà entièrement achevées, tout a déjà été décidé - et les délais, et la somme », avait annoncé le conseiller pour la coopération militaire et technique du président russe, Vladimir Kojine, dans des propos rapportés jeudi soir par l'agence russe Ria Novosti. « Un accord a été trouvé, mais des détails doivent être affinés », avait confirmé à l'AFP une source française proche du dossier.

Relations empoisonnées

Le dossier des Mistral - qui empoisonne les relations des deux pays depuis la décision de Paris de lier la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • DS76 le samedi 1 aout 2015 à 10:20

    Il ne faut pas rêver, c'est Poutine qui est en position de force, et notre "Cher" Président s'alignera. Car il y a un contrat, et c'est bien notre "Cher" Président qui entend le rompre.... Alors, venir nous raconter que ce n'est pas encore tranché, c'est du "pipeau"...Mais bon, comme dab, ces cochons de contribuables seront là pour payer!!! Vivement les prochaines élections.....

  • SM7 le vendredi 31 juil 2015 à 21:14

    OK j'ai compris ! la négo c'est savoir si c'est 1,2 ou 1,16 Mds € que nous devrons payer.

  • BIPBIP6 le vendredi 31 juil 2015 à 20:58

    N'ont qu'a rendre la Crim na !Payons 0,00 .

  • jprizzi le vendredi 31 juil 2015 à 19:59

    c'est facile de jouer avec des millions d'euros quand c'est les tiens !!!!!!!

  • crcri87 le vendredi 31 juil 2015 à 19:52

    A force de repousser le suppositoire va fondre

  • b.giral le vendredi 31 juil 2015 à 19:45

    j'ai bien peur que Poutine n'envoie une fois pour toute le hollande dans les roses..........!!