Mistral : Moscou annonce un accord avec Paris, Hollande dément

le , mis à jour à 09:24
24
Mistral : Moscou annonce un accord avec Paris, Hollande dément
Mistral : Moscou annonce un accord avec Paris, Hollande dément

La Russie est-elle allée un peu vite en besogne à propos d'un accord Moscou-Paris sur les Mistral de la discorde ? Jeudi soir, le conseiller pour la coopération militaire et technique du président russe, Vladimir Kojine, annonçait que les «négociations sont déjà entièrement achevées» et qu'il espérait «que d'ici peu signer l'accord sur la résiliation du contrat et la somme que la France devra rembourser y sera alors mentionnée». 

Après huit mois d'intenses négociations, on semblait alors se diriger vers un clap de fin. D'autant qu'une source française proche du dossier confirmait qu'un «accord (avait) été trouvé mais que des détails (devaient) être affinés». Oui donc. Mais non. Ce vendredi soir, François Hollande a indiqué que «pour l'instant, il n'y avait pas d'accord».

«Des discussions sont engagées. Je prendrai la décision dans les prochaines semaines», a ajouté le président de la République devant la presse lors d'un déplacement à Saint-Cirq-Lapopie (Lot). François Hollande rejoint son Premier ministre, qui déclarait ce vendredi midi lors d'un point presse que la France aura «l'occasion de d'exprimer dans quelques jours, dans quelques semaines» et que des décisions ne seraient pas prises avant «la fin de l'été». 

Un journal russe situe l'accord à 1,16 milliards d'euros

La somme que devra rembourser Paris à Moscou a été fixée à 1,16 milliard d'euros, selon le journal russe «Kommersant». D'après le quotidien, les négociations menées par le vice-Premier ministre russe Dmitri Rogozine et le secrétaire général français pour la défense Louis Gautier ont pris fin la semaine dernière et abouti à «un accord final». Celui-ci devrait être signé «pendant les premiers dix jours d'août» par les chefs d'Etat russe et français, a assuré le quotidien. Le président français François Hollande a déclaré lundi qu'il prendrait «dans les prochaines semaines» sa décision ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 le vendredi 31 juil 2015 à 16:59

    Cela ne coûte rien, c'est l'état Français qui paie !!!

  • M1765517 le vendredi 31 juil 2015 à 14:53

    ça tombe bien, le rouble ne vaut plus rien !

  • pmondet le vendredi 31 juil 2015 à 11:07

    Qu'il les livre ces maudits navires, et bras d'honneur à ceux qui seraient contre!!!

  • xk8r le vendredi 31 juil 2015 à 11:06

    tu ne vas pas me dire que les russes ne sont pas capable de construire les mêmes

  • bernm le vendredi 31 juil 2015 à 10:33

    Le plus drole: Hollande a essaye de convaincre les americains de reprendre les fregates, argant que c'etait a cause d'eux qu'il les avaient sur les bras..... Les americains ont bien sur, ri un bon coup....

  • devcor le vendredi 31 juil 2015 à 10:09

    Et pendant ce temps, la Grande Bretagne continue à commercer tranquillement avec la Russie...... L'embargo, c'est juste pour Normal 1er.

  • exmarot9 le vendredi 31 juil 2015 à 09:53

    quel gâchis et tout cela pr obéir à Obama.pôvre france , tu n'as plus aucune souveraineté, aucune fierté, "on" ne s'adresse plus à toi que quand on a besoin pr ouvrir ton portefeuille ( déjà largement troué) et pour les basses besognes

  • M1765517 le vendredi 31 juil 2015 à 09:47

    Jacques, c'est Chichi

  • gacher le vendredi 31 juil 2015 à 09:43

    cet embargo sur les armes de Russie relève de la profonde débilité. Ils en ont pas vraiment besoin pour mettre à genoux l’Ukraine et ca ne changera rien la bas, mais nous on paiera cette idiotie pendant longtemps

  • M3984030 le vendredi 31 juil 2015 à 09:41

    M1765517,? quelques précisions sur jacques STP ... a moins que se soit juste pour dire, quoi!