Mistral : la suspension du contrat attise les tensions entre Paris et Moscou

le
22
Mistral : la suspension du contrat attise les tensions entre Paris et Moscou
Mistral : la suspension du contrat attise les tensions entre Paris et Moscou

C'est un rétropédalage sur fond de tensions extrêmes dans l'est de l'Ukraine aux frontières de l'Europe. A la veille du sommet de l'OTAN et sous la pression de plus en plus importante de ses alliés, la France a suspendu jusqu'en novembre la livraison du premier navire Mistral à la Russie car les conditions «ne sont pas à ce jour réunies», selon une déclaration de l'Elysée mercredi à l'issue d'un Conseil de défense.

Washington salue «une sage décision». »«Le refus à ce contrat ne sera pas une tragédie pour nous en matière de plan de réarmement, a déclaré un vice-ministre russe de la Défense, Iouri Borissov, à l'agence officielle Itar-Tass. «Même si c'est bien évidemment désagréable et apporte certaines tensions dans les relations avec nos collègues français», a-t-il ajouté.

La situation en Ukraine jugée «grave», le «président de la République a constaté que, malgré la perspective d'un cessez-le-feu qui reste à confirmer et à être mis en oeuvre, les conditions pour que la France autorise la livraison du premier BPC (Bâtiment de projection et de commandement, ndlr) ne sont pas à ce jour réunies», avait déclaré l'Elysée dans un communiqué.

Il devait être livré en octobre

Le contrat Mistral, portant sur deux porte-hélicoptères, a été signé en 2011 pour 1,2 milliard d'euros. Le premier navire, le Vladivostok, doit être livré en octobre, une échéance que beaucoup jugent aujourd'hui intenable compte tenu de l'aggravation de la crise ukrainienne. 

La moitié arrière du Vladivostok a été construite par les chantiers russes OSK de Saint-Petersbourg (Russie), tandis que STX France, sous-traitant de DCNS pour ce contrat, construisait l'avant. Les deux parties ont été assemblées à Saint-Nazaire en juillet 2013.

Les Etats-Unis avaient une nouvelle fois dénoncé mercredi la vente par la France de navires de guerre à la Russie, au moment où les Européens s'apprêtent à renforcer ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8412500 le jeudi 4 sept 2014 à 16:39

    c'est le seul qui pourra se mettre en face du maitre du monde je dis bravo nous n'avons plus besoins des ricains sur les terres européennes c'est a cause de vous que la situation est devenu tendu tirez vous

  • Berg690 le jeudi 4 sept 2014 à 16:38

    5 milliards+1,2milliards+ démontage de la partie arrière des Mistrals qui à été fourni par la Russie,ça va faire très cher.... Je doute que l'Inde veuille signer un contrat de plus 150 milliards pour des Rafales. Chat échaudé craint l'eau froide.

  • phil9790 le jeudi 4 sept 2014 à 11:31

    "C'est un rétropédalage sur fond de tensions extrêmes dans l'est de l'Ukraine aux frontières de l'Europe."Je croyais que l'Ukraine n'était pas en Europe...

  • dupon666 le jeudi 4 sept 2014 à 10:24

    si l'europe ne respecte plus le droit en matiere de commerce et de contrats,la russie pourra sans probleme changer les regles de distribution du gaz...

  • exmarot9 le jeudi 4 sept 2014 à 09:32

    c maignan,pour quitter la France et aller vivre aux USA, il faudrait aussi avoir les moyens, ( billet d'avion, travail etc)les USA n'accordent pas facilement le droit de séjour (cqfd)

  • dirop le jeudi 4 sept 2014 à 09:32

    Poutine n'a pas besoin de ces coquilles de noix.

  • dirop le jeudi 4 sept 2014 à 09:25

    Les USA, dirigée eux mêmes par un valet du capistaliste mondialiste, un rejet du melpot. POutaine va sauvezr la civlisation blanche, allez les amis, encore quelques mois!

  • exmarot9 le jeudi 4 sept 2014 à 09:23

    quel valet des us. Pauvre France, tu n'as plus rien à dire, deviens un départment des USA, et encore s'ils veulent bien de toi, tu n'as de valeur à leurs yeux que pr faire leurs basses besognes. qaund tu couleras , ils viendront encore te regarder couler et t'enfoncer en plus qi tu essaies de remonter à la surface.

  • dirop le jeudi 4 sept 2014 à 09:22

    Poutine va nous sauver!

  • dirop le jeudi 4 sept 2014 à 09:22

    La faiblesse extrême des arguments pour justifier ce refus de vente montre bien que la France a tort. Poutine dans sa démarche de redressement civilisateur n'a de toute façon pas besoin ni de ces coquilles de noix, ni de l'aide de Hollande!