Mission quasi impossible pour le FMI en Égypte

le
0
Soutenu par le Qatar, Le Caire traîne à remplir les conditions posées pour l'obtentiond'un prêt.

Le FMI «ne quittera pas la table» des négociations. Sa directrice générale, Christine Lagarde, s'est montrée optimiste, ce week-end, en évoquant le plan d'aide à l'Égypte, en marge de l'assemblée générale du Fonds qui s'est tenue à Washington. La réalité, elle, est beaucoup moins encourageante. C'est une équipe frustrée par d'interminables négociations - et des progrès très succincts - qui a quitté Le Caire à la mi-avril au terme d'une nouvelle mission de deux semaines consacrée aux conditions d'un crédit de 4,8 milliards de dollars à l'Égypte. D'après les notes d'un «débriefing» de la délégation du FMI à ses partenaires internationaux, obtenues par le quotidien Al-Masry al-Youm - et que Le Figaro a pu lire -, la situation du pays reste «difficile, de plus en plus difficile» et «il y a encore du travail à faire».

L'obtention d'un crédit du FMI, ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant