Mission impossible pour Lens et Martel ?

le
0
Mission impossible pour Lens et Martel ?
Mission impossible pour Lens et Martel ?

Alors que la DCNG devrait annoncer mardi la relégation du club en National, Gervais Martel continue de chercher les quatre millions d'euros nécessaires au maintien en L2. Mais rien n'est simple pour le président lensois.

Le temps presse pour Gervais Martel. Même s’il a annoncé un budget XXS pour la saison prochaine lors de son audition devant la DNCG (environ 10 M€ contre les 30 M€ initialement prévus), le président du RC Lens n’est toujours pas en mesure de garantir les quatre millions d’euros exigés par le gendarme financier du football français. Ce n’est pourtant pas faute de frapper aux portes ces dernières semaines. Hafiz Mammadov ne donnant plus aucune nouvelle depuis belles lurettes, l’historique patron des Sang et Or a multiplié les rendez-vous… infructueux. Il s’est vu refuser ses demandes de prêt auprès des banques spécialisées et n’a pas connu davantage de réussite dans ses recherches de nouveaux investisseurs (souvent refroidis par le flou entourant Mammadov).

Les joueurs lensois ne s’arrachent pas

L’un des motifs d’espoir résidait dans la vente de plusieurs joueurs, notamment au Standard Liège de Roland Duchâtelet. Selon nos informations, l’attaquant Baptiste Guillaume (19 ans), les milieux Wylan Cyprien (20 ans) et Benjamin Bourigeaud (21 ans), ainsi que le défenseur polyvalent Jean-Philippe Gbamin (19 ans) sont notamment sur les tablettes du club belge. Mais rien n’a été acté pour le moment. En coulisses, il se dit que Roland Duchâtelet n’aurait aucune envie de débourser de l’argent pour des joueurs qui pourraient perdre de la valeur en cas de relégation de Lens à un échelon inférieur.

Régler aussi le cas Mammadov

Et c’est justement le risque pour un RC Lens plus que jamais menacé de National. La DNCG doit se prononcer mardi sur le cas du Racing. Sans avancées notables dans le dossier, le club sera donc relégué d’un étage supplémentaire après sa descente sportive à l’issue de la saison de L1. Gervais Martel fera évidemment appel et il aura alors un mois pour se sortir de ce bourbier financier. Si son club a touché 13,5 M€ au titre des droits TV ainsi que des sommes liées à des transferts et à la formation (3,8 M€ pour la vente de Cavaré, près de 3 M€ pour la formation d’Aurier et Kondogbia), il va devoir trouver ces 4 M€ exigés par les instances de contrôle. Restera ensuite à régler le cas Mammadov, un dépôt de bilan étant toujours évoqué pour se débarrasser de l’homme d’affaires azéri et le sortir du capital. Un mécène devenu décidemment fort encombrant.

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant