Mises en examen pour un trafic d'armes et de drogue à Marseille

le
0
MISES EN EXAMEN POUR UN TRAFIC D'ARMES ET DE DROGUE À MARSEILLE
MISES EN EXAMEN POUR UN TRAFIC D'ARMES ET DE DROGUE À MARSEILLE

MARSEILLE (Reuters) - Trois personnes ont été mises en examen à Marseille ce week-end après la découverte la semaine dernière de grosses quantités d'armes et de stupéfiants dans le cadre d'un trafic qui implique des marins de la SNCM, a-t-on appris lundi au parquet.

Ces trois personnes ont été mises en examen pour détention et transport d'armes et d'explosifs.

L'une d'elles est Camille Abboche, un représentant syndical CFTC, suspendu depuis de la SNCM. Il avait été écroué en septembre dans le cadre de ce trafic présumé entre la Corse et le continent. Les deux autres personnes sont également déjà en détention dans le cadre de cette même affaire.

Une perquisition dans un box situé dans le VIIIe arrondissement de Marseille mardi dernier a permis de découvrir 24 kg de cocaïne, deux kg de TNT et d'explosif militaire, des détonateurs et des mèches, ainsi que des armes, des gilets pare-balles et des munitions.

Selon RTL, qui a révélé l'information, les personnes mises en examen le sont également dans le cadre d'une information judiciaire ouverte pour "association de malfaiteurs en vue de commettre un meurtre".

La police avait mis au jour en septembre un vaste réseau présumé de trafic d'armes et de drogue qui utilisait des marins de la SNCM comme passeurs. En octobre, un autre box contenant des armes de guerre en lien avec cette affaire avait été découvert dans une commune limitrophe de Marseille.

François Revilla, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant