Mises en examen dans l'enquête sur le Pentagone à la française

le
1
MISES EN EXAMEN DANS L'ENQUÊTE SUR LE PENTAGONE A LA FRANÇAISE
MISES EN EXAMEN DANS L'ENQUÊTE SUR LE PENTAGONE A LA FRANÇAISE

PARIS (Reuters) - Deux personnes, dont un militaire, ont été mises en examen dans l'enquête sur les conditions d'attribution du chantier du futur siège du ministère de la Défense, a-t-on appris mercredi de source judiciaire, confirmant une information du Canard enchaîné.

Le chantier de 3,5 milliards d'euros, présenté comme un "Pentagone à la française", a été attribué à un consortium conduit par Bouygues.

Les juges parisiens, qui enquêtent depuis février 2011, soupçonnent un ancien responsable de la politique immobilière des armées d'avoir communiqué des documents secrets sur l'appel d'offres à un intermédiaire, ce qu'il dément formellement, écrit Le Canard enchaîné.

Les deux hommes ont été mis en examen, a-t-on indiqué de source judiciaire. Un porte-parole du ministère de la Défense n'était pas joignable dans l'immédiat.

"Le groupe Bouygues constate que contrairement à ce que prétend Le Canard enchaîné depuis plus de deux ans, cette enquête ne le vise pas, ni directement, ni indirectement", a dit à Reuters son avocat, Antonin Lévy.

Le futur ministère de la Défense, qui doit être opérationnel en 2015, regroupera l'ensemble des états-majors et services centraux de la Défense dans un complexe situé dans le XVe arrondissement, à Balard.

(Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 le mercredi 14 mai 2014 à 12:24

    Un Pentagone à la française, c'est un Hexagone.