Mise en garde russe au Danemark sur le bouclier antimissile

le
0

COPENHAGUE, 22 mars (Reuters) - Les navires de guerre danois deviendront des cibles pour les missiles nucléaires russes si Copenhague persiste à vouloir s'associer au système de défense antimissile de l'Otan, déclare l'ambassadeur de Russie au Danemark, Mikhaïl Vanine, dans une interview au Jyllands-Posten. Pour lui, les Danois ne comprennent pas vraiment les conséquences de leur décision de participer à ce programme de l'Alliance atlantique. "Si cela se produit, les navires de guerre danois seront des cibles pour les missiles nucléaires russes", dit l'ambassadeur. "Le Danemark participera alors à la menace contre la Russie (...) et ses relations avec la Russie en pâtiront", a-t-il ajouté. Le ministre danois des Affaires étrangères, Martin Lidegaard, a jugé de tels propos "inacceptables". "La Russie sait parfaitement que la défense antimissile de l'Otan n'est pas dirigée contre elle", a-t-il dit au journal danois. Le gouvernement de Copenhague a annoncé en août dernier qu'il allait contribuer au bouclier antimissile de l'Otan en installant sur certains de ses navires des systèmes de détection réservés à ce programme. Selon le Jyllands-Posten, aucun missile antimissile du bouclier de l'Otan ne sera stationné en territoire danois, sauf peut-être un jour au Groenland. Pour le général américain Philip Breedlove, commandant des forces de l'Otan en Europe, la Russie ne fait que poursuivre sa campagne d'intimidation contre les pays qui veulent participer au système antimissile. "La Roumanie a subi des pressions quand elle s'est associée au projet. La Pologne fait actuellement l'objet de fortes pressions politiques et diplomatiques, comme tout pays qui voudra rejoindre ce système de défense", a-t-il dit, sans jamais nommer la Russie. (Teis Jensen avec Adrian Croft à Bruxelles, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant