Mise en garde de Pékin à l'UE sur les panneaux solaires

le
2
PÉKIN HAUSSE LE TON CONTRE BRUXELLES SUR LES PANNEAUX SOLAIRES
PÉKIN HAUSSE LE TON CONTRE BRUXELLES SUR LES PANNEAUX SOLAIRES

PEKIN (Reuters) - La Chine, montant d'un cran dans ses critiques, a averti jeudi l'Union européenne qu'imposer des droits de douanes sur les panneaux solaires "made in China" porterait gravement atteinte aux relations commerciales bilatérales.

La Commission européenne, ont déclaré certains responsables, a décidé d'imposer des droits de 47% sur les panneaux solaires fabriqués en Chine, cela, aux yeux des Européens, pour se protéger de pratiques relevant du dumping.

Le porte-parole du ministère chinois du Commerce a dit espérer que les informations sur ces tarifs douaniers soient erronées. "Si ces informations étaient avérées, une telle mesure de la part de l'Union européenne nuirait fortement aux relations commerciales entre la Chine et l'Europe", a dit le porte-parole au cours d'une conférence de presse.

Le Premier ministre chinois, Li Keqiang, a demandé jeudi à son homologue grec, Antonis Samaras, en visite à Pékin, d'aider la Chine à convaincre Bruxelles de ne pas imposer de mesures protectionnistes sur les panneaux solaires et le matériel de télécommunication.

"La Chine espère que la Grèce peut jouer un rôle positif au sein de la Commission européenne et appelle la Commission à recourir avec modération à des mesures sur le commerce, à s'opposer résolument à tout protectionnisme et à maintenir les bonnes relations entre la Chine et l'UE", a dit Li à Samaras.

La Chine devrait décider en juin si elle impose ou non ses propres droits de douane sur le polysilicone, matériau servant à la production de panneaux solaires, importé d'Europe, des Etats-Unis et de Corée du Sud.

Selon le China Daily, quotidien chinois en langue anglaise qui cite un responsable, le ministère du Commerce devrait attendre une décision officielle de l'UE en matière de tarifs douaniers avant de se prononcer sur les polysilicones.

Michael Martina, Eric Faye pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • le_savoy le jeudi 16 mai 2013 à 17:51

    il faut s'en passer de ce que pensent les chintocs.

  • talobre le jeudi 16 mai 2013 à 17:46

    pas contents les chinois quand on veut les contrer