Mise en garde chinoise contre toute ingérence à Hong Kong

le
0

PEKIN, 30 août (Reuters) - La Chine a mis en garde contre toute ingérence étrangère à l'approche de l'annonce dimanche d'une décision cruciale sur l'avenir politique de Hong Kong, déclarant qu'elle ne tolérerait pas que l'ex-colonie britannique devienne une "tête de pont pour subvertir et infiltrer le continent". Le parlement de Hong Kong se réunit dimanche et devrait décider de restreindre l'élection prévue en 2017 de l'exécutif de la ville à une poignée de candidats tous favorables à Pékin, ce qui risque d'inciter les partisans de la démocratie à descendre dans la rue et à bloquer le quartier des affaires. D'après les médias chinois, un porte-parole du département du ministère chinois des Affaires étrangères chargé de Hong Kong, de Macao et de Taiwan a déclaré que Pékin "s'élèverait solennellement" contre toute "puissance extérieure" qui s'immiscerait dans les affaires intérieures de Hong Kong. Hong Kong a été rétrocédé en 1997 par la Grande-Bretagne à la Chine populaire, et l'ex-colonie a aujourd'hui un statut de Région administrative spéciale, qui est régi par une "loi fondamentale". Dans une interview à l'agence de presse Chine nouvelle, le porte-parole en question, qui n'est pas identifié par son nom, déclare que "certains" feignent d'ignorer les intérêts à long terme de Hong Kong et les clauses de sa loi fondamentale, "afin, de concert avec des forces extérieures, de s'ingérer dans les affaires gouvernementales de la Région administrative spéciale". Cela est entrepris "non seulement pour saper la stabilité et le développement de Hong Kong mais aussi pour tenter de faire de Hong Kong une tête de pont pour subvertir et infiltrer le continent", ajoute ce porte-parole. "Cela ne peut absolument pas être toléré", dit-il, sans citer les puissances étrangères incriminées par Pékin. En 2013, le représentant des Etats-Unis à Hong Kong, Cliffort Hart, avait déclaré que Washington continuerait de soutenir "un suffrage universel authentique" dans l'ex-colonie britannique. (Sui-Lee Wee; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant