Mise en cause sur les changes, la BoE annonce une réforme

le
1
MISE EN CAUSE SUR LES CHANGES, LA BANK OF ENGLAND ANNONCE UNE RÉFORME
MISE EN CAUSE SUR LES CHANGES, LA BANK OF ENGLAND ANNONCE UNE RÉFORME

par Jamie McGeever et David Milliken

LONDRES (Reuters) - La Banque d'Angleterre a annoncé mardi une réforme en profondeur des règles encadrant sa coopération avec les banques et les marchés financiers, une réponse indirecte aux critiques sur sa gestion du dossier des soupçons de manipulation des taux de change.

Entendu pendant quatre heures et demi mardi par des députés, Mark Carney, son gouverneur, a dû s'expliquer notamment sur les soupçons de fraude sur les taux de change de certaines devises.

"C'est aussi grave que le Libor, sinon plus, parce que cela touche à l'intégrité même des marchés et que nous devons assurer l'intégrité des marchés", a-t-il dit en référence au scandale de la manipulation des taux interbancaires, qui a conduit plusieurs des principales banques du monde à payer de très lourdes amendes.

Un nouveau poste de gouverneur adjoint en charge des banques et des marchés sera donc créé dans le cadre de la réforme que la BoE détaillera le 18 mars, a ajouté le gouverneur.

"L'une des premières tâches de cette personne sera de procéder à un examen exhaustif de la manière dont nous gérons les informations sur les marchés", a expliqué Mark Carney, en poste depuis juillet dernier.

La banque centrale a pour l'instant trois gouverneurs adjoints, en charge respectivement de la politique monétaire, de la stabilité financière et de la supervision des banques commerciales.

Mais les critiques se sont multipliées ces dernières sur la lenteur ou l'absence de réaction de la BoE aux signes laissant soupçonner une manipulation des taux de change.

PAS D'ENQUÊTE VISANT LA BOE, DIT LA FCA

Mark Carney a assuré aux députés que l'institution avait réagi rapidement dès qu'elle avait été informée des allégations concernant le marché des changes le 16 octobre dernier.

"Nous avons convoqué les gouverneurs, nous avons décidé de lancer une enquête en 48 heures, nous avons mandaté des conseils extérieurs et ils ont engagé une enquête très complète, systématique et sans relâche", a-t-il expliqué.

La BoE a suspendu la semaine dernière l'un de ses responsables dans le cadre d'une enquête interne sur le dossier des changes.

Mark Carney a reconnu que la BoE devait envisager de modifier ses méthodes et faire évoluer sa culture.

De son côté, la Financial Conduct Authority (FCA), l'organisme de tutelle du secteur financier britannique, a déclaré ne pas avoir ouvert d'enquête sur la Banque d'Angleterre dans le cadre de ses investigations sur les soupçons de manipulation des changes.

"Nous n'enquêtons pas sur la Banque d'Angleterre", écrit le directeur général de la FCA, Martin Wheatley, dans une lettre datée du 7 mars adressée au député Andrew Tyrie, qui préside une commission du Parlement. "La Banque d'Angleterre est une personne (morale) exemptée".

Toutefois, poursuit Martin Wheatley, la FCA peut ouvrir une procédure contre des salariés de la BoE dans certaines circonstances.

La FCA n'a pas dit si elle menait des investigations sur certains employés de la banque centrale.

(James McGeever et David Milliken, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • juillia3 le mercredi 12 mar 2014 à 09:58

    en attendant les taux continu de remonter sans raison !! les taux d echanges devrait etre fixe et fixer une fois par semaine par la BCE aujourd hui la BCE prete aux banque a 0.25 depuis plus de trois moi donc les taux devrait etre a 0.25 et non 0.307 comme actuellement rien n a changé et pire la situation ne fait que de se degradé quoi que l on puisse faire .et ce n est pas en augmentant les taux injustement que cela va arrangé la situation .j espere etre lu et qu il y est un reaction vive

Partenaires Taux