Mise en cause par le Canard , la maire de Puteaux vide les kiosques

le
1
Citée dans une affaire de pots-de-vin relayée par le journal satirique, Joëlle Ceccaldi-Raynaud aurait demandé à son équipe d'acheter tous les exemplaires de l'hebdomadaire en vente dans la ville des Hauts-de-Seine.

Razzia sur les Canard. Impossible de trouver un exemplaire de l'hebdomadaire satirique cette semaine, à Puteaux, dans les Hauts-de-Seine. Et pour cause : la députée-maire UMP de la ville, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, aurait fait racheter l'intégralité des exemplaires du journal en vente chez les kiosquiers de la municipalité. L'élue, qui préside aussi l'Établissement public d'aménagement de la Défense (Epad), ne semble pas avoir apprécié un article publié mercredi dans le Canard enchaîné la mettant en cause dans une affaire de pots-de-vin.

La Une du Canard enchaîné de mercredi.
La Une du Canard enchaîné de mercredi.

Joëlle Ceccaldi-Raynaud.
Joëlle Ceccaldi-Raynaud. Crédits photo : Abaca/ABACA

Dans son édition du 19 octobre, le Canard enchaîné révélait que Joëlle Ceccaldi-Raynaud avait été entendue en août comme témoin assisté par un juge d'instruction de Nanterre dans une enquête sur des soupçons de commissions occultes dans le cadre de l'attribution d'un marché par le syndicat intercommunal de chau

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3329501 le jeudi 20 oct 2011 à 21:30

    Non seulement c'est un aveu manifeste mais en plus c'est idiot... et ça revient cher !!! Autant vider l'océan avec une petite cuillère. Je ne comprends pas comment des gens aussi stupides, aussi prompts à se couvrir de ridicule, peuvent arriver à se faire élire maire et député. Si cette info est vraie, c'est vraiment affligeant.