Mis sous tutelle de l'Europe, Chypre en prend la présidence

le
0
C'est un tout petit pays, partiellement occupé et en plein sauvetage financier, qui prend les rênes de l'UE pour six mois.

La situation est inédite, surréaliste même. Chypre, le pays qui exerce depuis dimanche pour six mois la présidence de l'Union européenne, compte un peu plus d'un million d'habitants, ne pèse que 0,2% de l'économie de la zone euro et a un tiers de son territoire occupé militairement par les Turcs. Pire, il vient de solliciter l'aide financière de l'Europe et du Fonds monétaire international (FMI) pour sauver ses banques (Le Figaro Économie du 30 juin). Enfin, pour ajouter à l'exotisme de cette présidence, sa capitale se situe à 100 km des côtes syriennes, plus proche du Caire et de Jérusalem que d'Athènes, sans parler de Bruxelles, distante de 3000 km.

Nicosie doit donc relever le défi de conduire une «présidence normale» au moment même où y débarquent les experts de la troïka (Commission européenne, Banque centrale européenne et FMI) afin d'évaluer les besoins de recapitalisation de ses banques et prescrire des mesures de redressement des comptes publics

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant