Mis en examen pour une "quenelle" devant une école juive

le
2
MIS EN EXAMEN POUR UNE "QUENELLE" DEVANT UNE ÉCOLE JUIVE
MIS EN EXAMEN POUR UNE "QUENELLE" DEVANT UNE ÉCOLE JUIVE

TOULOUSE (Reuters) - Un homme de 32 ans a été mis en examen pour provocation à la haine raciale après avoir diffusé sur internet une photo montrant un individu qui effectue devant une école juive de Toulouse une "quenelle", un geste popularisé par l'humoriste Dieudonné et considéré comme antisémite par les autorités.

Présenté au juge mardi soir, Noël Gérard, qui se surnomme "Joe le Corbeau", a été laissé libre sous contrôle judiciaire après sa mise en examen pour provocation à la haine raciale par écrits et images diffusés par voie électronique, a indiqué mercredi le parquet de Toulouse.

Le cliché montre un individu effectuant une "quenelle" devant l'école juive Ozar Hatorah, où Mohamed Merah a assassiné trois enfants juifs et un enseignant en 2012 en se réclamant d'Al Qaïda. L'école a été rebaptisée Ohr Torah depuis.

Noël Gérard est également soupçonné d'avoir diffusé un cliché du même homme faisant une "quenelle" devant l'appartement où Mohammed Merah a été abattu.

L'individu pris en photo sur les deux clichés n'a quant à lui pas été identifié, affirme le parquet.

Le mis en examen avait été interpellé chez lui mardi à Belcodène (Bouches-du-Rhône), près de Marseille, puis transféré à Toulouse. Il se présente comme un dessinateur satirique proche par ses idées de Dieudonné et d'Alain Soral, un polémiste d'extrême droite. Ses dessins sont diffusés sur le site internet Egalité et Réconciliation, l'association d'Alain Soral.

La Ligue contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) considère qu'accomplir une "quenelle" devant un site ayant un lien avec la communauté juive est un acte antisémite.

Le geste, interprété par les associations juives comme un salut nazi inversé mais comme une manifestation "antisystème" par Dieudonné, est également considéré comme antisémite par le ministre de l'Intérieur Manuel Valls.

Début janvier, deux lycéens de l'Essonne ont été placés en garde à vue pour la photographie d'une "quenelle" dans leur établissement scolaire.

Des perquisitions ont été menées mardi au théâtre de la Main d'or à Paris où le polémiste Dieudonné joue la plupart de ses spectacles et dans sa propriété d'Eure-et-Loir.

Trois enquêtes préliminaires pour blanchiment d'argent, organisation frauduleuse d'insolvabilité et abus de biens sociaux visent l'humoriste controversé, dont des spectacles ont été interdits par les autorités françaises.

Guillaume Serries, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.