«Miroir, mon beau miroir?»

le
0
CARNETS DE TENDANCE DE LA PUB - L'esthétique publicitaire se renouvelle, s'inspirant toujours davantage de l'art et stimulée par la culture digitale.

«Ce matin, ouvrez les yeux sur quelque chose de beau.» Avec cette accroche affichée fin 2010 dans les grandes villes françaises, Monoprix a marqué les esprits. Jeux de mots subtils en guise de slogans («Le lait ça peut être beau») ou de promotions («Main basse sur les petits hauts»), clins d'½il sur les packagings («On a tous un côté fayot», apposé au bas d'une conserve de haricots blancs), graphisme épuré: l'enseigne de centre-ville a frappé du sceau arty le paysage publicitaire.

Monoprix a marqué les esprits avec ses accroches subtiles et son graphisme épuré. (Crédits photo: DR)
Monoprix a marqué les esprits avec ses accroches subtiles et son graphisme épuré. (Crédits photo: DR)

En détournant les codes du pop art d'Andy Warhol (ce ne sont pas les ½uvres d'art qui sont des produits de consommation de masse mais ces derniers qui deviennent des objets d'art), cette campagne de promotion des produits Monoprix imaginée par l'agence Havas City a raflé les suffrages de ses pairs : deux lions d'or au Festival international de la publicité de Ca

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant