Miracles de Lourdes : l'analyse d'un spécialiste

le
1
INTERVIEW - Pour Patrick Sbalchiero, historien, spécialiste des miracles et des phénomènes surnaturels, «un miracle est un signe de Dieu habillé dans un prodige tangible : la guérison».

Que pensez-vous du cas de Luigina Traverso?

Je dirais que les modalités de sa guérison sont classiques: S½ur Luigina Traverso a été guérie à Lourdes, lors d'un pèlerinage, au moment où un prêtre est passé à côté d'elle avec le Saint-Sacrement. Ce qui me semble par contre assez inédit est le temps entre la guérison, survenue en 1965 et la reconnaissance du miracle jeudi dernier, donc plus de 45 ans après. Pour les soixante-sept autres miraculés officiels de Lourdes, cela a en effet pris en moyenne dix ans. Comment expliquer ce caractère tardif? Le Bureau des Constatations Médicales a examiné à trois reprises le dossier de s½ur Luigina Traverso - en 1966, 1984 et 2010 - et c'est en 2010 qu'il a pu affiner ses recherches avec des appareillages beaucoup plus sophistiqués qu'auparavant. Cela est d'ailleurs allé relativement vite une fois les derniers examens effectués, puisqu'il a fallu seulement un an pour que Mgr Alceste Catella déclare officiellement

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3032020 le vendredi 12 oct 2012 à 19:01

    Les miracles n'existent pas. La biologie est très loin d'avoir révélé tous ses secrets