Minute de silence pour Merah dans un lycée, Chatel indigné

le
1

PARIS (Reuters) - Une enseignante d'un lycée de Rouen a demandé vendredi à ses élèves d'observer une minute de silence en mémoire de Mohamed Merah, l'auteur des sept meurtres de Toulouse et de Montauban tué jeudi par la police, rapporte Paris Normandie.

L'initiative, relayée par les élèves au chef d'établissement puis au rectorat de Rouen (Seine-Maritime), a été aussitôt condamnée par le ministre de l'Education nationale.

Luc Chatel "condamne sans réserve ce comportement inqualifiable et précise qu'il a demandé au recteur de l'académie de Rouen de suspendre immédiatement le professeur de ses fonctions et d'engager une procédure disciplinaire à son encontre", peut-on lire dans un communiqué du ministère.

Selon Paris Normandie, une professeur d'anglais du lycée Gustave Flaubert de Rouen a invité ses élèves de terminale à rendre hommage à Mohamed Merah en observant une minute de silence. Selon les élèves, cette enseignante a présenté le tueur de 23 ans comme une "victime d'une enfance malheureuse" et dit que son lien avec Al Qaïda aurait été "inventé par les médias et Sarko", rapporte le quotidien sur son site internet.

Une quinzaine d'élèves ont aussitôt quitté la salle tandis qu'une demi-douzaine d'autres, "interloqués" et "cherchant à savoir pourquoi elle avait pris une telle initiative", ont pris le parti de rester. L'enseignante se serait excusée, indiquant "qu'elle n'allait pas bien et qu'elle allait peut-être prendre des congés", selon un parent d'élève cité par le quotidien.

Marine Pennetier, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mjjmimi le vendredi 23 mar 2012 à 16:05

    l'enseignante: "je ne vais pas bien, je vais peut-être prendre des congés..." !!!ben voyons!