«Ministre des Affaires étrangères, un poste qui ne se refuse pas»

le
0
VIDÉO - «Honoré et heureux» de retrouver le ministère des Affaires étrangères, Alain Juppé cumulera ce poste avec celui de maire de Bordeaux. Il veut aider Nicolas Sarkozy à «poursuivre la reconquête de l'opinion».

Le nouveau ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, a déclaré lundi à Bordeaux, ville dont il reste maire, qu'il n'était pas «le Deus ex machina» mais a jugé qu'il fallait «arrêter d'asphyxier financièrement» le réseau diplomatique français.

Alain Juppé a déclaré à la presse, à la veille de la passation de pouvoirs avec Michèle Alliot-Marie, prévue mardi vers 11h30-12h00, qu'il exercerait ses fonctions de chef de la diplomatie «en même temps que celles de maire de Bordeaux», comme il l'a fait «depuis quatre mois en tant que ministre de la Défense».

Alors que le premier ministre, François Fillon, a prédit que Alain Juppé serait «moins présent» à Bordeaux, le maire de la capitale girondine a déclaré : «Je fais confiance surtout à moi-même pour organiser mon emploi du temps».

«Les diplomates, des gens de qualité»

Il s'est dit «à la fois honoré et heureux» de retrouver le Quai d'Orsay, fonctions qu'il avait exercées de 1993 à

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant