Minerais du sang : obligation de transparence pour les importateurs européens

le
0

Les importateurs européens d'étain, de tantale, de tungstène et d'or vont devoir s’assurer que ces minerais ne proviennent pas de zones de conflit et ne financent pas de conflits armés.

Les grands fabricants devront également divulguer exactement comment ils ont l’intention de contrôler leurs sources. C’est ce qu’ont décidé les institutions européennes après de longues négociations.

Mais cette obligation de "diligence raisonnable" ne prendra effet qu’en 2021. Autre bémol: le règlement exclut les plus petits importateurs comme les dentistes et les bijoutiers, en raison d’une charge administrative trop lourde.

"Ces seuils créent de dangereuses failles. Ils pourraient exempter des volumes de minerais valant des millions, qui pourraient être importés en Europe sans être soumis à aucun contrôle", alerte Amnesty International.

Cet accord, politique, doit encore être voté par le Parlement et le Conseil début 2017.

Pour en savoir plus, voir notre dossier sur les minerais du conflit.

Retrouvez cet article sur Novethic.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant