Militant de Greenpeace : Ayrault demande à Medvedev un «geste humanitaire»

le
4
Militant de Greenpeace : Ayrault demande à Medvedev un «geste humanitaire»
Militant de Greenpeace : Ayrault demande à Medvedev un «geste humanitaire»

Il avait promis d'aborder «avec franchise et dans le respect» la question des droits de l'Homme lors de sa visite de deux jours à Moscou. Jean-Marc Ayrault a demandé vendredi à son homologue russe, Dmitri Medvedev, de faire un «geste humanitaire» en faveur d'un militant français de Greenpeace, interpellé en septembre avec 29 autres militants qui avaient tenté d'escalader une plateforme pétrolière de Gazprom. Inculpé pour «hooliganisme», Francesco Pisanu, 38 ans, risque jusqu'à sept ans de prison.

«Une opération initiée par cette organisation non gouvernementale a donné lieu à des arrestations, une procédure judiciaire est en cours, j'ai demandé qu'il puisse y avoir un geste humanitaire à son égard», a assuré le Premier ministre lors d'une conférence de presse commune avec Dmitri Medvedev sur le sort de ce militant français, Francesco Pisanu, 38 ans.

Medvedev : «Cette affaire sera examinée dans le strict respect de la législation russe»

Le chef du gouvernement russe a de son côté confirmé avoir «vraiment discuté» de ce sujet avec son homologue français. Mais sans annoncer un quelconque geste : «J'ai attiré l'attention sur le danger de ce type d'activités (...) les équipements d'extraction de gaz et de pétrole, ça peut être dangereux», a-t-il expliqué. «La République française et l'opinion publique peuvent être sûres que cette affaire sera examinée dans le strict respect de la législation russe», a-t-il ajouté.

Le navire de Greenpeace, l'Arctic Sunrise, a été arraisonné le 19 septembre par un commando russe après que des militants eurent tenté d'escalader une plateforme pétrolière du géant Gazprom pour en dénoncer les risques écologiques. Les 30 membres d'équipage et deux journalistes freelance, dont 26 étrangers, ont été incarcérés à Mourmansk (nord-ouest) et tous inculpés de «hooliganisme».

Les 30 détenus transférés vers Saint-Pétersbourg

Les trente détenus ont par ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cavalair le vendredi 1 nov 2013 à 18:37

    Surtout pas de pitie qu'il les garde. Ils ont viole la loi ils meritent la prison.

  • baljo le vendredi 1 nov 2013 à 18:36

    Qu'ils apprennent à jouer dans leur cour et arrêtent de pleurer quand les russes leur présentent l'addition.

  • LeRaleur le vendredi 1 nov 2013 à 14:51

    Pas de geste humanitaire, zéro t'es un ONC comme pas un. Ils savaient ce qu'ils faisaient. Mais la Russie n'est pas la France. En tôle, point final.

  • semis le vendredi 1 nov 2013 à 14:41

    Pas rancunier "el nulos", parce que si moscou libère ces idiots de greenpeace, ils vont venir le faire passer pour un c.on en escaladant les clôtures de nos centrales nucléaires, puisque là ils ne risquent rien!