Miles Jacobson : " To Madeira est la plus grande erreur du jeu "

le
0
Miles Jacobson : " To Madeira est la plus grande erreur du jeu "
Miles Jacobson : " To Madeira est la plus grande erreur du jeu "

Dans un univers parallèle, ils ont été cracks, buteurs industriels, murailles infranchissables, artistes ultra-créatifs. Miles Jacobson, le patron de Football Manager, revient sur cette caste des joueurs surévalués qui font la légende du jeu.Quoi de neuf dans FM 2015 ? Des milliers de choses. Chaque année on essaie d'avoir des nouveautés dans chaque aspect du jeu, que ce soit la simulation de match ou le marché des transferts. Quand vous débutez une partie, vous pouvez choisir entre un profil de coach qui s'implique sur le terrain d'entraînement ou un entraîneur qui préfère rester en coulisses. On a plein de nouvelles choses, notamment une intelligence artificielle améliorée. On ne peut pas isoler une seule nouveauté, car tous les éléments fonctionnent ensemble dans Football Manager. L'essentiel, c'est que tout fonctionne ensemble afin de créer un monde " crédible ".
Il y a quand même une grosse amélioration dans l'interactivité avec ses dirigeants, joueurs, supporters et même avec les journalistes. Cela change quoi dans la manière de jouer ? Tout ce que vous faites dans le jeu a des conséquences, même une conférence de presse ratée. Il n'y a pas que les journalistes qui réagiront, mais aussi vos joueurs, les supporters, vos dirigeants. Dans le jeu, même s'il faut en fait parler de simulation, la confiance est un enjeu majeur, comme cela peut être le cas dans le monde du travail. Si vous perturbez un joueur populaire dans le club, vous risquez de vous mettre le vestiaire à dos par exemple...
Ce n'est pas un jeu selon vous. En gros, vous arnaquez depuis deux décennies les joueurs à les faire bosser gratuitement... C'est une manière de voir intéressante, mais les gens qui passent du temps sur un simulateur de vol ne jouent pas, et ils ne voient pas cela comme un travail non plus. Ils le voient plutôt comme une opportunité de goûter à la sensation de pilotage d'un avion. On donne aux gens la possibilité d'être coach... Il y a plein de gens qui passent leur temps à commenter ce que l'entraîneur de leur équipe aurait dû faire ou non.
Le réalisme étant poussé à son maximum, à quand dans FM un joueur qui dira à son coach "va te faire foutre avec ton système de merde" ou une phrase du même esprit ? C'est presque déjà le cas, sauf que le joueur n'utilisera pas ce vocabulaire-là en particulier. Ils peuvent se plaindre du niveau d'entraînement, de la tactique, en indiquant qu'ils ne jouent pas à leur meilleur...


Quoi de neuf dans FM 2015 ? Des milliers de choses. Chaque année on essaie d'avoir des nouveautés dans chaque aspect du jeu, que ce soit la simulation de match ou le marché des transferts. Quand vous débutez une partie, vous pouvez choisir entre un profil de coach qui s'implique sur le terrain d'entraînement ou un entraîneur qui préfère rester en coulisses. On a plein de nouvelles choses, notamment une intelligence artificielle améliorée. On ne peut pas isoler une seule nouveauté, car tous les éléments fonctionnent ensemble dans Football Manager. L'essentiel, c'est que tout fonctionne ensemble afin de créer un monde " crédible ".
Il y a quand même une grosse amélioration dans l'interactivité avec ses dirigeants, joueurs, supporters et même avec les journalistes. Cela change quoi dans la manière de jouer ? Tout ce que vous faites dans le jeu a des conséquences, même une conférence de presse ratée. Il n'y a pas que les journalistes qui réagiront, mais aussi vos joueurs, les supporters, vos dirigeants. Dans le jeu, même s'il faut en fait parler de simulation, la confiance est un enjeu majeur, comme cela peut être le cas dans le monde du travail. Si vous perturbez un joueur populaire dans le club, vous risquez de vous mettre le vestiaire à dos par exemple...
Ce n'est pas un jeu selon vous. En gros, vous arnaquez depuis deux décennies les joueurs à les faire bosser gratuitement... C'est une manière de voir intéressante, mais les gens qui passent du temps sur un simulateur de vol ne jouent pas, et ils ne voient pas cela comme un travail non plus. Ils le voient plutôt comme une opportunité de goûter à la sensation de pilotage d'un avion. On donne aux gens la possibilité d'être coach... Il y a plein de gens qui passent leur temps à commenter ce que l'entraîneur de leur équipe aurait dû faire ou non.
Le réalisme étant poussé à son maximum, à quand dans FM un joueur qui dira à son coach "va te faire foutre avec ton système de merde" ou une phrase du même esprit ? C'est presque déjà le cas, sauf que le joueur n'utilisera pas ce vocabulaire-là en particulier. Ils peuvent se plaindre du niveau d'entraînement, de la tactique, en indiquant qu'ils ne jouent pas à leur meilleur...


...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant