Milan-San Remo : Chavanel " excité "

le
0
Milan-San Remo : Chavanel " excité "
Milan-San Remo : Chavanel " excité "

« C'est un monde à part avoue le Français Sylvain Chavanel à l'AFP. Je n'ai pas appris à les aimer quand je suis passé professionnel. C'est venu sur le tard, j'ai commencé à y prendre goût en 2007. Une course par étapes répond à un scénario prévisible, contrôlé par l'équipe du leader. Dans une classique, tout peut se passer. Au début, je détestais parce que ça me paraissait ennuyeux, faire 300 bornes, rester dans les roues et rouler à 50 à l'heure sans que ça 'pète'. Mon opinion. Il y a une montée en pression pendant la course, avant la Cipressa et le Poggio. C'est super bon, cette excitation, c'est même... génial. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant