Milan-Inter, les miroirs inversés

le
0
Milan-Inter, les miroirs inversés
Milan-Inter, les miroirs inversés

En crise de résultat ces dernières saisons, désormais propriétés d'investisseurs chinois, le Milan et l'Inter semblent suivre une évolution quasiment identique. Pourtant, le derby della Madonnina a démontré que les deux clubs restaient fondamentalement différents. Et feraient bien de s'inspirer l'un de l'autre pour enfin retrouver les sommets du football européen.

Du grand spectacle. Largués de la course à la Ligue des Champions, Milanisti et Interisti ont offert à leurs tifosi un derby, un vrai. Une baston âpre physiquement, relevée techniquement, jusqu'à la 96e minute, qui a vu Duvan Zapata égaliser pour Il Diavolo dans un dernier souffle épique. Un nul logique, qui a magnifié les forces et faiblesses des deux formations, qui ont décidément beaucoup à apprendre l'une de l'autre pour redevenir deux machines de guerre de la Serie A.

Un premier derby sino-milanais de folie !

La foudre interista, la sagesse milanaise


L'Inter, d'abord, a frappé deux fois sans prévenir, grâce au talent individuel de ses joueurs offensifs, dont certains n'ont pas grand chose à envier à ceux de la Juventus. Antonio Candreva est l'un d'eux. L'ancien Laziale a ouvert le score en bouffant en un contre un son vis à vis milanais, Mattia De Sciglio, avant de battre Donnarumma d'une frappe impeccable. Ivan Perisic et Mauro Icardi ne sont pas en reste. Le Croate et l'Argentin ont démoli à eux deux la défense des Rossoneri sur une action supersonique, qui voit le numéro neuf lombard conclure un échange de haut vol avec l'ailier nerazzurro. Bref, comme souvent cette saison, l'Inter a frappé via des actions verticales, imprévisibles et surtout virtuoses. Mais n'a paradoxalement pas démontré de vraie maîtrise collective sur l'ensemble de la rencontre, permettant ainsi au rival milanais de refaire son retard.

Tiens, à quoi ressemblera un derby de Milan dans vingt ans?

Un esprit de groupe que les Interisti pourraient bien acquérir en regardant de plus près leur frère ennemi. Car si les Rossoneri ne disposent pas de la

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant