Milan-Fiorentina, un Scudetto manqué et une rivalité exacerbée

le
0
Milan-Fiorentina, un Scudetto manqué et une rivalité exacerbée
Milan-Fiorentina, un Scudetto manqué et une rivalité exacerbée

Le Milan reçoit ce dimanche soir la Fiorentina. Une rencontre qui a souvent été marquée par des événements particuliers. Comme en 2012, lorsque les Florentins étaient venus s'imposer à la surprise générale à San Siro, contribuant à faire perdre le Scudetto aux Rossoneri.

7 avril 2012 : le Milan AC reçoit la Fiorentina à San Siro. Dimanche de Pâques oblige, toutes les rencontres de la 31ème journée de Serie A ont été avancées au samedi. Pas franchement une bonne nouvelle pour les Rossoneri qui viennent alors de disputer un quart de finale retour de Ligue des Champions à Barcelone, en milieu de semaine. D'ailleurs les hommes de Max Allegri ne peuvent pas compter non plus sur l'adrénaline de la victoire pour soigner leurs jambes lourdes car ils sont tombés face au Barça. Ils y ont pourtant cru pendant quelques minutes quand Nocerino a égalisé sur une sublime passe d'Ibrahimović. Mais un second pénalty de Messi - accordé pour un tirage de maillot de Nesta sur corner avant que la balle ne soit en jeu... - puis un but d'Iniesta ont mis fin aux espoirs lombards (victoire 3-1 du Barça, 0-0 à l'aller). Le Milan doit toutefois vite oublier l'Europe et se replonger sur le championnat puisque sa première place est en grand danger. Déjà accroché par Catane le week-end précédent (1-1), le Diavolo ne compte en effet plus que deux petits d'avance sur la Juventus menaçante d'Antonio Conte. La réception de la Fio, 17ème au classement et qui n'a gagné qu'une seule fois à l'extérieur à ce moment de la saison, s'annonce néanmoins assez tranquille pour les Rossoneri. Attention, les apparences peuvent être trompeuses...

Ibra met le Milan sur la bonne voie


Tour à tour, les Milanisti se montrent d'ailleurs très confiants en conférence de presse. Max Allegri en premier lieu : "Je ne crains pas de répercussions à cause de l'élimination en Ligue des Champions. On est très déçu car on pensait pouvoir passer, mais désormais on va pouvoir se concentrer à nouveau pleinement sur le championnat. On est serein et conscient de ne pas être premier par hasard. C'est justement important de gagner contre la Fiorentina pour oublier Barcelone". Même s'il prend soin de préciser que la Fiorentina est une bonne équipe, l'entraineur toscan ne doute pas de la victoire des siens. Le Milan reçoit même le soutien de Carlo Ancelotti par voie de presse. "Quand on a été éliminé en 2004 par le Deportivo, on s'est repris dès le dimanche suivant face à l'Empoli et on a fini champion ensuite" confie à la Gazzetta dello Sport celui qui est alors coach du PSG. "Je pense que le…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant