Milan décroche un bon nul à Gênes

le
0
Milan décroche un bon nul à Gênes
Milan décroche un bon nul à Gênes

Milan a souffert, mais a montré plusieurs signes encourageants en allant chercher un nul bien mérité sur la pelouse d'une Sampdoria elle aussi bien affutée (2-2). Ménez et El Shaarawy ont retrouvé le chemin des filets, il y a du mieux côté rossoneri.Sampdoria - Milan : 2-2
Buts : Okaka (45e) et Eder (51e) pour la Sampdoria / El Shaarawy (10e) et Ménez (65e) pour le Milan AC

C'est sur un 2-2 plutôt logique que se quittent Génois et Milanais au terme de cette seconde rencontre italienne de la journée. Après une belle entame de match où les soldats d'Inzaghi ont vite pris les devants, le Milan a montré quelques signes de fatigue qui ont amené la redoutable Sampdoria de Mihajlovi? à égaliser, puis à prendre l'avantage au retour des vestiaires. Critiqué après une série de matchs en demi teinte et, surtout, une pénurie de but qui commençait à inquiéter, Jérémy Ménez a retrouvé le chemin des filets en transformant le penalty du 2-2 à la 65e. Sous les yeux du sélectionneur Conte, Stephan "Il Faraone" El Shaarawy a réalisé un geste de grande classe qui pourrait lui faire gagner quelques points à quelques jours de la trêve internationale. Quant à la Samp, la partie de ce soir a une nouvelle fois montré qu'elle était un client plus que sérieux au podium de Serie A. Et Manolo Gabbiadini, un candidat plus que sérieux au poste d'attaquant en sélection.
Comme un Milan retrouvé...
C'est sous une fumée de fête foraine que démarre cette rencontre entre Blucerchiati et Rossoneri. Un brouillard artificiel échappé des tribunes de Luigi Ferraris qui réussit d'ailleurs pas mal aux hommes de Pippo Inzaghi, qui frappent fort et d'entrée de jeu. Embrumée par l'entame de match musclée des Milanais, la Samp se fait surprendre par un coup de patte magistral de Stephan El Shaarawy, préféré à un Torres fantomatique depuis son arrivée en Lombardie. Lancé côté droit, le Pharaon crochète aux vingt mètres, fume un défenseur génois, enroule pied droit et marque son premier but de la saison, le premier depuis février 2013. Emu, l'Italien s'agenouille sur l'herbe, incline la tête et remercie les cieux. En tribunes, Antonio Conte et ses énormes lunettes de hipster, apprécient le spectacle.

Menée après neuf minutes, la Samp n'a plus le choix : elle doit faire le jeu. Mais face à un Milan bien en place et étonnamment serein, la tâche s'annonce ardue. Malmenés, les gars de Mihajlovi? mettent une grosse demi-heure à prendre leurs repères. Mais une fois les clés trouvées, la rencontre s'équilibre et tourne même à l'avantage des locaux. Milan est d'abord inquiété sur une sortie approximative de Diego López devant...






Sampdoria - Milan : 2-2
Buts : Okaka (45e) et Eder (51e) pour la Sampdoria / El Shaarawy (10e) et Ménez (65e) pour le Milan AC

C'est sur un 2-2 plutôt logique que se quittent Génois et Milanais au terme de cette seconde rencontre italienne de la journée. Après une belle entame de match où les soldats d'Inzaghi ont vite pris les devants, le Milan a montré quelques signes de fatigue qui ont amené la redoutable Sampdoria de Mihajlovi? à égaliser, puis à prendre l'avantage au retour des vestiaires. Critiqué après une série de matchs en demi teinte et, surtout, une pénurie de but qui commençait à inquiéter, Jérémy Ménez a retrouvé le chemin des filets en transformant le penalty du 2-2 à la 65e. Sous les yeux du sélectionneur Conte, Stephan "Il Faraone" El Shaarawy a réalisé un geste de grande classe qui pourrait lui faire gagner quelques points à quelques jours de la trêve internationale. Quant à la Samp, la partie de ce soir a une nouvelle fois montré qu'elle était un client plus que sérieux au podium de Serie A. Et Manolo Gabbiadini, un candidat plus que sérieux au poste d'attaquant en sélection.
Comme un Milan retrouvé...
C'est sous une fumée de fête foraine que démarre cette rencontre entre Blucerchiati et Rossoneri. Un brouillard artificiel échappé des tribunes de Luigi Ferraris qui réussit d'ailleurs pas mal aux hommes de Pippo Inzaghi, qui frappent fort et d'entrée de jeu. Embrumée par l'entame de match musclée des Milanais, la Samp se fait surprendre par un coup de patte magistral de Stephan El Shaarawy, préféré à un Torres fantomatique depuis son arrivée en Lombardie. Lancé côté droit, le Pharaon crochète aux vingt mètres, fume un défenseur génois, enroule pied droit et marque son premier but de la saison, le premier depuis février 2013. Emu, l'Italien s'agenouille sur l'herbe, incline la tête et remercie les cieux. En tribunes, Antonio Conte et ses énormes lunettes de hipster, apprécient le spectacle.

Menée après neuf minutes, la Samp n'a plus le choix : elle doit faire le jeu. Mais face à un Milan bien en place et étonnamment serein, la tâche s'annonce ardue. Malmenés, les gars de Mihajlovi? mettent une grosse demi-heure à prendre leurs repères. Mais une fois les clés trouvées, la rencontre s'équilibre et tourne même à l'avantage des locaux. Milan est d'abord inquiété sur une sortie approximative de Diego López devant...






...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant