Milan Badelj, le couteau suisse de Montella

le
0

Milan Badelj, qui dispute ce jeudi soir les quarts de finale de la Ligue Europa avec la Fiorentina, face au Dynamo Kiev a su s'imposer dans l'ombre de Borja Valero ou Pizarro. Le Croate est la caution défensive de la Fiorentina.

Une génération dorée n'est pas forcément synonyme de succès. La génération 87 de l'équipe de France n'est qu'une preuve parmi tant d'autres. Mais la Croatie possède aujourd'hui plusieurs milieux de terrain de grande qualité : Modrić, Rakitić, Kovačić ou Brozović. Bref, l'embarras du choix pour le sélectionneur croate Niko Kovač. On peut aussi intégrer Milan Badelj à cette liste. Le joueur de la Fiorentina, qui compte seulement 12 sélections, pourrait devenir l'une des pièces maîtresses de l'équipe à damier. L'intéressé reconnaît lui-même la qualité de sa sélection : " En ce moment, nous sommes forts, parce qu'on peut compter sur une génération de joueurs de grand niveau qui jouent dans les plus grands clubs au monde comme le Real, le Barça, l'Atlético, Liverpool ". Le milieu défensif croate peut tout de même se targuer d'avoir humilié Leo Messi avec un superbe petit pont, lors d'un match amical perdu 2 à 1 contre l'Argentine.
L'héritier de Modrić
Issu de l'excellent centre de formation du Dinamo Zagreb, le milieu de terrain croate Milan Badelj a vu évoluer son mentor Luka Modrić pendant deux saisons avant de prendre sa succession. Capitaine du Dynamo à 22 ans, Badelj a rejoint la Fiorentina au mercato d'été dernier, en provenance d'Hambourg, pour 5 millions d'euros. Dans un milieu de terrain pourvu en excellents joueurs (Valero, Aquilani, Mati Fernández ou encore Kurtić), le joueur de 26 ans a connu un début de saison compliqué.

La faute à cette fameuse période d'adaptation à un nouveau championnat selon son agent, Dejan Joksimović : " Il y a une raison s'il a mis du temps à s'imposer : il est arrivé début septembre et a sauté toute la préparation avec l'équipe. Donc il a dû s'intégrer dans un nouveau football et un nouveau pays à contretemps ", a-t-il déclaré sur Tuttomercatoweb.com. Et d'ajouter : " Je ne me souviens pas d'avoir vu une Fiorentina avec un milieu de terrain aussi fourni. Ici, il n'y a pas seulement 11 titulaires, il y en a 22. Et puis à son arrivée, il y avait Pizarro devant lui, qui est un grand vétéran, mais il a su attendre sa chance ".
Ou de David Pizarro
Milan Badelj a, lui, couvert d'éloges David Pizarro, lors de son arrivée chez les Violets : " On ne peut pas me comparer avec lui. Ce serait présomptueux de ma part. David Pizarro est un…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant