Migrants-Valls accuse Sarkozy de courir après le Front national

le
0

LA ROCHELLE, Charente-Maritime, 30 août (Reuters) - Manuel Valls a accusé dimanche l'opposition de droite, et Nicolas Sarkozy en particulier, de "courir après le Front national" sur la question des migrants. "Alors que le gouvernement de coalition allemand combat l'extrême droite, la droite française, elle, court derrière le Front national, donne des interviews à Valeurs actuelles, perd ses repères, perd ses valeurs", a lancé le Premier ministre lors d'un discours en clôture de l'université d'été du Parti socialiste, à La Rochelle. Dans une interview publiée début août dans Valeurs actuelles, Nicolas Sarkozy, qui brigue l'investiture à droite pour la présidentielle de 2017, critique la politique d'immigration de François Hollande et estime que les pays de l'Union européenne doivent "aller beaucoup plus loin". "Je le dis à Nicolas Sarkozy, a poursuivi Manuel Valls, prenez exemple sur Angela Merkel et sur ce que le président de la République et la chancelière allemande sont en train de proposer pour l'Europe". La France et l'Allemagne ont pris une initiative commune face à la crise des migrants en Europe, appelant notamment à un système d'asile unifié. "Quand on a gouverné et quand on aspire à gouverner, il faut faire preuve de responsabilité. C'est cela être à la hauteur des responsabilités quand on aime la France. L'opposition est incohérente", a dit Manuel Valls, qui a plusieurs fois brocardé Nicolas Sarkozy dans son discours. (Sophie Louet avec Ingrid Melander)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant