Migrants : un référendum «aurait permis d'apaiser la situation», estime le maire d'Allex

le , mis à jour à 07:29
2
Migrants : un référendum «aurait permis d'apaiser la situation», estime le maire d'Allex
Migrants : un référendum «aurait permis d'apaiser la situation», estime le maire d'Allex

Un doux soleil d'automne chauffe les platanes de la petite place d'Allex. Tout est calme en ce dimanche après-midi. La poste et la supérette sont fermées, comme la jolie mairie aux pierres dorées. Pourtant, l'atmosphère est encore très tendue, à l'image du panneau électronique sur la façade de la mairie dont le message clignote nerveusement : « Référendum ANNULÉ par décision du tribunal administratif de Grenoble. »

 

La consultation des habitants sur l'accueil de réfugiés décidée par le maire (sans étiquette) Gérard Crozier lors d'un conseil municipal extraordinaire le 13 septembre a été jugée illégale par la justice. Elle n'aura donc pas lieu. Le 22 juillet dernier, le préfet avait informé le maire de cette petite commune de 2 500 habitants que l'Etat allait installer un centre d'accueil et d'orientation (CAO) destiné à héberger provisoirement des migrants de Calais. Crozier n'en soufflera mot jusqu'au conseil municipal du 5 septembre où l'idée d'un référendum émerge. Une idée aussitôt approuvée par le patron (LR) de la région, Laurent Wauquiez, qui fait circuler une pétition contre le plan gouvernemental pour répartir les migrants.

 

Depuis quinze jours, une véritable éruption volcanique secoue la paisible bourgade. On se déchire entre pro et anti-migrants. La semaine dernière, des militants d'extrême droite sont venus bruyamment manifester. Ils comptaient bien revenir hier, à l'occasion du référendum... « Laisser les gens s'exprimer aurait permis d'apaiser la situation », veut croire le maire, qui se dit amer, tout en affichant sa neutralité. « Poser un acte provocateur pour soi-disant apaiser, c'est spécial comme démarche », ironise un trentenaire qui refuse de donner son prénom, car il vient de se faire défoncer la portière de sa voiture...

 

Quelques mètres plus loin, deux vieilles dames discutent sur un banc. Chaînette dorée et croix autour du cou, l'une d'elles se ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Pienegro il y a 2 mois

    Des incapbles qui vont transformer la France en Francyztan

  • frk987 il y a 2 mois

    Peut-être n'ai je rien compris et je demande simplement qu'on m'explique : voilà donc des anglophones qui veulent aller en GB et qui se retrouvent à Allex, que vont-ils faire à Allex ????? MYSTERE insondable des génies qui ont eu cette fumeuse idée.