Migrants : un accord entre la France et le Royaume-Uni sera signé à Calais

le
0
Migrants : un accord entre la France et le Royaume-Uni sera signé à Calais
Migrants : un accord entre la France et le Royaume-Uni sera signé à Calais

Ils avaient affirmé dans une déclaration commune début août que les migrants de Calais (Pas-de-Calais) constituaient une «priorité absolue» : le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et son homologue britannique Theresa May signeront jeudi à Calais un nouvel accord portant sur la sécurité, la lutte contre les passeurs et l'aide humanitaire aux migrants.

Bernard Cazeneuve, selon un communiqué de son ministère, se rendra ensuite dans la soirée à Berlin, pour un entretien avec son homologue allemand Thomas de Maizière portant «sur la question de la politique migratoire en Europe», qui sera suivi d'une déclaration commune.

L'accord franco-britannique prévoit un volet «renforçant d'une part l'engagement commun pour la sécurité du site, la lutte conjointe et résolue contre les filières criminelles de passeurs, les trafics d'êtres humains et l'immigration clandestine», a indiqué le ministère dans un communiqué. Il comprendra d'autre part des mesures «renforçant le dispositif humanitaire développé sur place avec les associations et les élus locaux, en particulier pour la protection des personnes les plus vulnérables».

Début août déjà, le Royaume-Uni s'était engagé à renflouer de 10 millions d'euros le fonds créé en septembre 2014 pour sécuriser le port de Calais, et doté initialement de 15 millions d'euros sur trois ans. Les ministres visiteront le site d'Eurotunnel, où le dispositif de sécurité a été renforcé pour dissuader les migrants qui tentent de gagner la Grande-Bretagne. Le nombre de tentatives a baissé significativement au cours des dernières nuits, n'atteignant que 100 à 200 en moyenne, après un pic à 1.700 tentatives d'intrusion le 3 août.

L'Allemagne pourrait accueillir 750.000 demandeurs d'asile

Le volet berlinois de la visite est prévu alors que, selon le quotidien «Handelsblatt», l'Allemagne s'apprêterait à réviser à la hausse, «jusqu'à 750.000», le nombre de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant