Migrants tunisiens : Hortefeux ferme

le
0
Suite à l'afflux massif d'immigrants en Italie, Brice Hortefeux a rappelé ce mardi qu'un clandestin «a vocation à être reconduit dans son pays d'origine»

Alors qur l'exode de migrants tunisiens vers la petite île italienne de Lampedusa fait craindre l'afflux massif de clandestins vers l'Hexagone, où sont déjà établis environ 600.000 de leurs compatriotes, les autorités françaises sont en alerte. Questionné ce mardi à l'Assemblée nationale sur cette préoccupante situation, le ministre de l'Intérieur et de l'Immigration, Brice Hortefeux, a délivré un message de fermeté. «Un étranger en situation irrégulière a vocation à être reconduit dans son pays d'origine sauf situation humanitaire particulière», a déclaré l'hôte de la Place Beauvau tout en ajoutant que «la règle qui s'appliquera, c'est celle de notre politique migratoire». En clair, les candidatures à l'exil seront appréciées avec discernement, et au cas par cas. Il s'agit, considère-t-on dans son entourage, de «ménager les bonnes relations avec le nouveau pouvoir en place» et «d'accompagner ce grand mouvement de démocratie qui s'est exprimé ces

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant