Migrants syriens : une responsabilité européenne ?

le
0

Trois millions de Syriens ont fui leur pays depuis le début du conflit. La majorité a trouvé refuge dans les pays limitrophes : la Turquie, la Jordanie, mais surtout le Liban. Au pays du cèdre, ces réfugiés représentent désormais un quart de la population. Face à cet afflux, Beyrouth a décidé de leur imposer des visas. En Europe, près de 2 000 de ces réfugiés - en majorité syriens - ont débarqué sur les côtes italiennes depuis la mi-décembre. Faut-il davantage leur ouvrir nos frontières ?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant