Migrants-Suppression progressive des mesures d'urgence en Autriche

le
0

(Actualisé, autres déclarations de Faymann, §§ 4, 5) VIENNE, 6 septembre (Reuters) - Il est temps de commencer à supprimer progressivement les mesures exceptionnelles prises en Autriche pour venir en aide aux milliers de migrants qui étaient bloqués en Hongrie, a déclaré dimanche le chancelier autrichien Werner Faymann. "Nous avons toujours dit que c'était une situation d'urgence face à laquelle nous devions agir rapidement et humainement. Nous avons aidé plus de 12.000 personnes qui se trouvaient dans une situation difficile", a-t-il dit dans un communiqué, après une "intense discussion" avec la chancelière allemande Angela Merkel et un entretien téléphonique avec le Premier ministre hongrois Viktor Orban. "Nous devons maintenant supprimer progressivement ces mesures d'urgence et revenir à une situation normale, conforme à la loi et à la dignité", a ajouté Werner Faymann. Il a assuré que son pays et l'Allemagne allaient jouer un rôle central en Europe "afin d'assurer la sécurité commune aux frontières (de l'UE), des procédures justes pour les réfugiés et une juste répartition des demandeurs d'asile à l'aide de quotas européens". "L'UE doit faire face au défi le plus grand auquel elle a jamais été confrontée. Elle doit vraiment mériter le prix Nobel de la paix" qui lui a été décerné en 2012, a ajouté le chancelier social-démocrate, qui a remercié la police autrichienne, les autorités provinciales, les organisations caritatives, les chemins de fer et tous les volontaires qui sont venus au secours des migrants. Dimanche en milieu d'après-midi, environ 4.000 personnes avaient franchi la frontière entre la Hongrie et l'Autriche, selon la police autrichienne. Depuis samedi, plus de 10.000 migrants qui avaient été bloqués pendant plusieurs jours à Budapest ont pu gagner l'Autriche, les autorités hongroises ayant accepté de les faire conduire en autocar à la frontière. (Michael Shields; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant