Migrants-Seize noyés, au moins 34 disparus au large de Lesbos

le
0

(Actualisé avec nouveau bilan, précisions) ATHENES, 29 octobre (Reuters) - D'importantes opérations de recherche ont eu lieu jeudi au large de l'île grecque de Lesbos pour tenter de retrouver au moins 34 personnes portées disparues après le naufrage de leur embarcation, qui pourrait être l'un des plus graves depuis le début de l'année en Méditerranée. Cinq enfants, deux hommes et une femme ont été retrouvés noyés aux alentours du lieu du naufrage et huit autres personnes se sont noyées à deux endroits différents, ce qui porte à 16 morts le bilan encore provisoire. Le bateau en bois sur lequel se trouvaient plus de 280 personnes a sombré mercredi à trois kilomètres au nord de Lesbos, dans une mer agitée, ont précisé les gardes-côtes grecs. La marine grecque a sauvé 242 personnes dans la zone et au moins 15 enfants âgés de trois mois à 10 ans ont été hospitalisés pour hypothermie, selon le Haut Commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR). Lesbos, île grecque de la mer Egée située à moins de dix kilomètres des côtes turques, est devenue l'une des principales portes d'entrée des migrants souhaitant se rendre dans l'Union européenne. Les tentatives d'arrivée sur les îles grecques ont de nouveau augmenté ces derniers jours, les réfugiés et migrants tentant la traversée avant une dégradation des conditions météorologiques, qui accroît les risques. Des réfugiés ont rapporté que des passeurs proposaient désormais des "remises" atteignant 50% par mauvais temps sur le prix de la traversée en bateau gonflable, prix qui se situe généralement entre 1.100 et 1.400 euros, selon le HCR. Les circonstances précises du naufrage de mercredi ne sont pas encore clairement établies. La chaîne de télévision publique grecque ERT a fait état de témoignages selon lesquels des passeurs avaient obligé certains passagers à embarquer en les menaçant d'une arme alors qu'ils avaient mis en cause la capacité du bateau à faire la traversée. L'embarcation a coulé lorsque le pont supérieur s'est effondré sur le pont inférieur sous le poids des passagers, a ajouté ERT. Plus de 500.000 réfugiés et migrants sont arrivés en Grèce par la mer depuis janvier et une grande partie d'entre eux ont ensuite pris la route de l'Europe centrale et méridionale. (Michele Kambas et Angeliki Koutantou,; Nicolas Delame et Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant