Migrants : «Pas d'explosion de la demande d'asile en France», selon Cazeneuve

le , mis à jour à 07:41
7
Migrants : «Pas d'explosion de la demande d'asile en France», selon Cazeneuve
Migrants : «Pas d'explosion de la demande d'asile en France», selon Cazeneuve

Il était cette semaine à Dresde, puis samedi à Stuttgart (Allemagne), pour une réunion de travail avec ses homologues européens. Une rencontre portant justement sur la gestion des flux migratoires et du droit d'asile, dont Bernard Cazeneuve a fait un axe fort de sa politique. Pour notre journal, le ministre de l'Intérieur revient sur les enjeux français et européens de l'afflux de réfugiés.

2015 devrait être une année record en termes de traversée de la Méditerranée par des migrants, dont 2 000 au moins ont déjà perdu la vie. L'action européenne est-elle à la hauteur des enjeux ?

BERNARD CAZENEUVE. Depuis un an, la France est à l'initiative pour que l'Europe apporte une réponse à la hauteur du défi qui lui est posé. Avec des résultats concrets : grâce au triplement des moyens de Frontex, des milliers de migrants ont pu être sauvés en mer Méditerranée ces dernières semaines. C'est l'honneur de la France et de l'Europe. Ces opérations visent à contrôler les frontières, tout en respectant scrupuleusement le droit maritime et l'obligation de porter secours. Ce dispositif permet aussi de détecter les passeurs et de les traduire en justice. Quand j'entends certains dire que la France et l'Europe ne font rien, c'est de la dés­information.

On a tout de même le sentiment qu'en termes de coordination, les pays de l'Union peuvent mieux faire...

Il faut bien sûr aller plus loin et nous y travaillons. Nous sommes déjà d'accord avec l'Allemagne sur une position commune et forte : humanité et fermeté. Humanité avec les réfugiés des pays en guerre que nous devons accueillir au titre de l'asile, fermeté contre l'immigration irrégulière et ses filières criminelles de passeurs, en organisant le retour des migrants irréguliers dans leur pays d'origine.

L'Italie et la Grèce restent toutefois en première ligne, et se plaignent d'un manque de solidarité de l'Union...

Il doit y avoir une répartition solidaire d'une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 le lundi 8 juin 2015 à 00:05

    C'est sur, la majorité des migrants sont sur le territoire sans que cela ne pose de soucis à ce GvT et sans qu'ils ne soient reconduits à la frontière ; c'est bien de faire la charité avec l'argent des contribuables et on en est t'on de l'éradication des filières de passeurs qui se gavent sur leur dos et le notre !

  • 445566ZM le dimanche 7 juin 2015 à 19:11

    Les immigrés ont besoin d'aide. Mais après, notre état peut-il leur assurer une formation (la plupart n'a jamais travaillé), un travail, un logement (en priorité devant nos mal-logés) ? Les réponses sont NON. Certains s'occuperont d'un "biznes", et d'autres tomberont sous la coupe des extrémistes. Nos gouvernants engendrent des problèmes futurs.

  • sarestal le dimanche 7 juin 2015 à 12:17

    Vu que 1% des OQTF est réalisé....la réponse est optimisée.Mr Cazeneuve devrait regarder l'explosion du coût de l'AME et des frais d'hébergement.

  • 300CH le dimanche 7 juin 2015 à 09:53

    Bin!! Oui il ne va pas dire le contraire, et on va le croire le Socialos , lol, tout explose "chomage, déficit, ect..." mais c social ops diront toujours le contraire, eehh!! ils sont partis ou tout les migrants de lampadusa? dans le ventre des requins, le prochain president va avoir du boulot, pour remettre tout à Zéro, on va avoir des Surprises

  • M1961G le dimanche 7 juin 2015 à 09:19

    la france est un pays qui subit l'immigration , la délinquance , le terorrisme . en 2017 , le fn règlera ce problème qui est vital pour la france .

  • M1961G le dimanche 7 juin 2015 à 09:18

    quand des sans papiers , des migrants défilent à paris sans être interpellé , ça en dit long sur la politique de hollande . ces sans papiers sont des délinquants et doivent être reconduit chez eux . en 2017 , voter fn pour changer tout cela . le fn redonnera à la france sa notoriété . avec le fn , on sort de l'euro , une politique sur l'immigration à 0 . seul le fn en 2017 peut sortir la france de son abime .

  • quoa le dimanche 7 juin 2015 à 08:20

    ce qui est quand meme bizarre c'est que les passeurs en trouvent des milliers par jour . ils doivent leur faire credit en attendant les allocations !!!