Migrants-Orban veut une frontière au nord de la Grèce

le
0
    BUDAPEST, 8 janvier (Reuters) - L'Union européenne doit 
établir une nouvelle frontière au nord de la Grèce, l'accord 
conclu avec la Turquie risquant de se révéler insuffisant pour 
dissuader les centaines de milliers de migrants de venir en 
Europe, a déclaré vendredi le Premier ministre hongrois Viktor 
Orban sur la radio publique. 
    "Je pense que la prochaine ligne de défense que nous devons 
construire se situe à la frontière nord de la Grèce", a déclaré 
Viktor Orban. 
    "Je ne pense pas que l'accord avec la Turquie sera suffisant 
en lui même", a-t-il dit. 
    En octobre, l'Union européenne a accepté de verser trois 
milliards d'euros d'aides à la Turquie en contrepartie de sa 
contribution aux efforts visant à tarir le flux de migrants qui 
se dirigent vers l'Europe. 
    "C'est bien que la Turquie ait promis qu'il y ait là bas une 
ligne de défense, mais nous devons en construire une avec nos 
propres ressources à la frontière nord de la Grèce pour stopper, 
et non pas ralentir, la migration", a dit le chef de l'exécutif 
hongrois. 
 
 (Gergely Szakacs,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant