Migrants-Orban appelle les Européens à changer de politique

le
0

(Actualisé avec citations, contexte §4-8) BUDAPEST, 22 octobre (Reuters) - Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a appelé les dirigeants européens à changer leur politique en matière d'immigration affirmant que dans le cas contraire ils risquaient d'être confrontés à une crise politique et à des menaces pour l'ordre démocratique. Dans une déclaration à la chaîne de télévision m1 mercredi soir, le dirigeant hongrois a jugé que les responsables européens ne disposaient pas d'un mandat les autorisant à laisser des centaines de milliers de migrants entrer dans l'Union européenne sans véritable contrôle. Selon lui, la construction d'une barrière sur la frontière sud de la Hongrie visait à repousser les migrants d'Europe et non pas à les inciter à emprunter un chemin détourné pour rejoindre l'Allemagne. "Cela déstabilise les démocraties européennes", a estimé Viktor Orban. "Nous devons entamer un débat honnête sur l'avenir de notre continent, sans le bâillon du 'politiquement correct', sans fausse excuse, en parlant franchement". "Nous devons écouter les peuples et inclure leurs opinions dans nos politiques. Si nous ne parvenons pas à faire cela, nous aurons une crise politique en plus d'une crise migratoire", a-t-il jugé. Orban, qui doit s'exprimer jeudi lors du congrès du Parti populaire européen (PPE) à Madrid, a précisé qu'il avait demandé aux pays voisins de la Hongrie de l'aider à inverser l'actuel flux migratoire. "La chose qu'il convient de faire n'est pas de les laisser entrer en Europe mais de les renvoyer dans les camps de réfugiés dont ils sont partis", a dit Orban. "Ces gens doivent rester (dans leur région d'origine) et des conditions humaines doivent être créées pour eux (là-bas)", a-t-il poursuivi. (Marton Dunai; Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant