Migrants-Nigel Farage (UKIP) accuse Merkel d'encourager la crise

le , mis à jour à 15:39
0

LONDRES, 4 septembre (Reuters) - Le souverainiste britannique Nigel Farage a accusé vendredi Angela Merkel d'avoir encouragé des migrants à risquer leur vie pour rejoindre l'Europe en déclarant que l'Allemagne était prête à accueillir davantage de demandeurs d'asile. S'il s'est dit choqué par les images du petit Aylan, jeune réfugié kurde syrien dont le corps sans vie a été retrouvé sur une plage de Turquie, Nigel Farage en a imputé la responsabilité aux propos de la chancelière allemande. "Je pense que c'est très dangereux, ce qu'elle a fait", a déclaré le chef du Parti de l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP) à l'ouverture de la campagne de la formation anti-européenne et anti-immigration en vue du référendum sur l'appartenance britannique à l'UE, qui doit avoir lieu d'ici la fin 2017. "Je suis convaincu que la chancelière Merkel, en augmentant cette semaine les facteurs d'incitation au départ, va probablement nous contraindre à voir davantage de ce genre de photographies", a-t-il poursuivi. En offrant d'accueillir davantage de réfugiés syriens, Angela Merkel a déjà essuyé les critiques du dirigeant nationaliste hongrois Viktor Orban. (William Schomberg; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant