Migrants-Merkel accusée de perdre le contrôle de la situation

le
0

BERLIN, 11 septembre (Reuters) - Des responsables allemands, de droite comme de gauche, ont accusé vendredi la chancelière Angela Merkel de perdre le contrôle de la situation face à l'afflux des migrants, alors qu'une nouvelle vague de 40.000 réfugiés est attendue ce week-end. Angela Merkel a décidé d'autoriser des milliers de demandeurs d'asile chassés de Hongrie à rejoindre l'Allemagne en passant par l'Autriche afin d'éviter une crise humanitaire, mais un sondage montre qu'une immense majorité d'Allemands rejettent sa politique. Deux sur trois pensent que le gouvernement travaille "mal" ou "plutôt mal" en la matière, selon une étude réalisée par l'institut Emnid pour la chaîne d'information N24. "Nous avons perdu le contrôle", a dit à la Passauer Neuer Presse Hans-Peter Friedrich, ancien ministre de l'Intérieur et cadre de la CSU, branche bavaroise de la CDU, la formation politique d'Angela Merkel. Des tensions sont également palpables entre le gouvernement fédéral et les 16 Länder du pays, en dépit de la promesse de Berlin de débloquer trois milliards d'euros pour aider les collectivités locales à faire face à l'arrivée des réfugiés. "C'est un échec qu'il va falloir affronter longtemps", a déclaré au Spiedel le ministre-président bavarois Horst Seehofer, dirigeant de la CSU. Chez les sociaux-démocrates, également, on regrette la gestion gouvernementale de la crise. Malu Dreyer, ministre-présidente du Land de Rhénanie-Palatinat, a dit au Tagesspiegel que la décision d'ouvtir les frontières a jeté les Lander dans "l'obscurité" et que cela ne doit plus se reproduire. Hannelore Kraft, son homologue en Rhénanie-du-Nord Westphalie, a dit au journal Ruhr Nachrichten que le gouvernement avait envoyé un signal invitant des milliers de migrants à foncer vers l'Allemagne. Ce Land est le plus peuplé d'Allemagne et prend en charge près d'un cinquième des nouveaux arrivants. Selon des données publiées vendredi par le ministère de l'Intérieur, 36.422 personnes ont demandé l'asile au mois d'août, le double du chiffre enregistré en août dernier. (Caroline Copley,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant