Migrants-Londres refusera toute politique des quotas dans l'UE

le , mis à jour à 13:11
1

LONDRES, 12 mai (Reuters) - La Grande-Bretagne a annoncé mardi qu'elle ne participerait pas à la politique de redistribution des réfugiés entre les pays de l'Union européenne que doit proposer mercredi l'exécutif européen. Jugeant décevants les résultats du Conseil européen de fin avril sur l'afflux de migrants à travers la Méditerranée, la Commission européenne souhaite mettre en place d'ici la fin de l'année une politique de quotas pour soulager la charge de pays comme l'Italie ou la Grèce. Si la France s'est d'ores et déjà dite favorable à une telle initiative (voir ID:nL5N0Y20V0 ), le nouveau gouvernement du Premier ministre britannique David Cameron a fait savoir mardi qu'il ferait jouer son droit de retrait. "Nous ne participerons à une réglementation qui imposerait un système contraignant de redistribution ou de relocation", prévient le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. Londres, qui a dépêché le porte-hélicoptères HMS Bulwark en Méditerranée, dit vouloir se concentrer sur la lutte contre les réseaux de trafiquants. "Le Royaume-uni est fier d'avoir toujours accordé l'asile à ceux qui en ont le plus besoin mais nous ne pensons pas qu'un système contraignant de relocalisation est la solution", dit le communiqué. "Nous nous opposerons à toute proposition de la Commission européenne visant à introduire des quotas sur une base non volontaire." (William James; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • raich2 le mardi 12 mai 2015 à 13:44

    La G.B a bien raison, car le flux ira en grandissant.