Migrants-Le pape évoque le risque d'infiltration de terroristes

le
0

CITE DU VATICAN, 14 septembre (Reuters) - L'Europe se doit d'accueillir des migrants mais doit prendre des précautions pour prévenir l'infiltration de terroristes qui se mêleraient aux réfugiés, déclare le pape François dans une interview diffusée lundi. A la radio catholique portugaise Radio Renascenca, qui lui demandait si la crise migratoire pouvait être l'occasion d'un réveil des consciences en Europe, le pape a répondu: "C'est possible (...) Je dois aussi dire que, de nos jours, les conditions de sécurité (...) ne sont pas les mêmes qu'à d'autres périodes. La vérité, c'est qu'à seulement 400 kilomètres de la Sicile, il y a un groupe terroriste incroyablement cruel. Il y a donc un danger d'infiltration, c'est vrai." Le chef de l'Eglise catholique faisait référence aux djihadistes de l'Etat islamique (EI). Prié de dire si Rome pouvait être la cible d'un attentat, François a répondu: "Oui, personne n'est à l'abri de cette menace. Mais on peut prendre des précautions." L'EI a déjà menacé de frapper la capitale du catholicisme En février dernier, dans une vidéo montrant la décapitation de coptes égyptiens en Libye, l'un des djihadistes menaçait: "Vous, les Croisés, vous ne serez nulle part en sécurité. Nous allons conquérir Rome, comme le veut Allah." Un site internet djihadiste a diffusé un montage photographique montrant le drapeau noir de l'organisation flottant sur l'obélisque de la place Saint-Pierre. Le 6 septembre, le pape François a invité chaque paroisse et communauté religieuse d'Europe à accueillir une famille de réfugiés. ID:nL5N11C0SZ (Philip Pullella, Guy Kerivel pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant