Migrants : le campement géant de Stalingrad à Paris a été évacué

le , mis à jour à 07:33
0
Migrants : le campement géant de Stalingrad à Paris a été évacué
Migrants : le campement géant de Stalingrad à Paris a été évacué

Depuis le démantèlement de la «Jungle» de Calais, ils étaient plus de 3 000 migrants à avoir leur tente igloo déployée là. L'évacuation du campement géant dit «de Stalingrad», dans le nord-est de Paris (XIXème arrondissement), a pris fin dans le calme vendredi aux alentours de midi, mobilisant 600 membres des forces de l'ordre sur place. Sac sous le bras, les migrants ont été regroupés peu avant 6 heures, derrière un cordon de gendarmes, quai de Jemmapes, dans une partie du camp abritant des Afghans.

 

Lire aussi : Les dernières heures de la «Jungle» de Stalingrad

Sur place, le préfet de la région Île-de-France, Jean-François Carenco, a expliqué que cette «grosse opération» allait orienter ces centaines de personnes vers 74 centres d'hébergement de la région, plus des gymnases, dont certains n'ont pas encore été trouvés. Dans le Val-de-Marne, 80 migrants seront par exemple hébergés au gymnase Leclerc de Nogent-sur-Marne, une solution de dernière minute qui s'ajoute à l'accueil de 150 migrants à l'ancien centre de tri de la Poste de la rue Marc Séguin, à Créteil et d'une petite centaine d'autres à Choisy-le-Roi. Également présente sur place, la ministre du Logement Emmanuelle Cosse s'est voulue rassurante : «On a les places pour héberger tout le monde. (...) Ca se passe bien, il y a peu de familles.» En tout, 80 bus sont chargés d'effectuer les rotations vers les différents départements d'accueil.

 

En Seine-et-Marne, 360 migrants étaient ainsi déposés au fur et à mesure de la matinée dans quatre sites. Environ 150 d'entre eux était dirigés vers la caserne Damesme de Fontainebleau ; 130 environ étaient attendus dans un gymnase de Mitry-Mory ; à Villeneuve-Saint-Denis, 80 migrants seront hébergés dans un centre de vacances ; à Meaux, l’Association de formation professionnelle pour adultes accueillera une petite dizaine de réfugiés.

 

Sur la place Stalingrad, l'arrivée du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant