Migrants-La Turquie demande plus à l'Union européenne

le
0

ISTANBUL, 19 octobre (Reuters) - La Turquie souhaite que le financement européen accordé à Ankara dans le cadre du nouveau "plan d'action" adopté vendredi face à la crise migratoire soit révisé chaque année, a déclaré lundi le Premier ministre Ahmet Davutoglu. En échange d'une coopération pour endiguer le flot de migrants vers l'Europe, les dirigeants de l'UE se sont mis d'accord la semaine dernière sur le versement à Ankara d'une aide financière qui pourrait atteindre trois milliards d'euros, ainsi que sur la perspective d'un assouplissement de l'octroi de visas aux ressortissants turcs et une relance des discussions sur l'adhésion de la Turquie à l'UE. Des promesses confirmées dimanche par la chancelière Angela Merkel lors d'une visite à Istanbul. ID:nL8N12I0SK Dans un entretien accordé à la chaîne de télévision Ahaber, Ahmet Davutoglu a déclaré lundi que la somme proposée par l'UE devait être tirée du fonds IAP (Instrument d'aide de préadhésion), un fonds auquel la Turquie a déjà accès, mais a souligné que son pays voulait en fait obtenir un autre financement. "La proposition de trois milliards d'euros du fonds IAP n'est plus sur la table, nous avons dit que nous ne l'acceptions pas", a souligné le Premier ministre. "Quant aux nouveaux financements, nous parlons dans un premier temps d'une somme de trois milliards d'euros. Mais nous ne voulons pas nous arrêter à cela parce que les besoins pourraient être supérieurs et qu'il faudrait un réexamen annuel de la situation." (Humeyra Pamuk, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant