Migrants : la photo d'un enfant mort sur une plage turque choque l'Europe

le , mis à jour le
0
Migrants : la photo d'un enfant mort sur une plage turque choque l'Europe
Migrants : la photo d'un enfant mort sur une plage turque choque l'Europe

La photo a fait le tour des réseaux sociaux. Un enfant, minuscule, échoué sur une plage turque le ventre face au sol alors qu'un officier ne peut que constater sa mort. Le petit garçon serait un Syrien fuyant la guerre de son pays selon The Independent. Le quotidien en fait d'ailleurs sa une de demain pour réveiller la conscience des pays européens pour qu'ils agissent face aux vagues de réfugiés qui arrivent sur le Vieux Continent. Le titre ? «L'enfant de quelqu'un». «Comment peut on croire que ce n'est pas notre problème ?» s'interroge l'organe de presse.

«Si ces images extraordinairement puissantes d'un enfant syrien mort échoué sur une plage ne changent pas l'attitude de l'Europe face aux réfugiés, qu'est-ce qui le fera ?» s'interroge The Independent mercredi sur son site internet. Le quotidien anglais, classé à gauche, justifie ainsi l'utilisation de ce terrible cliché. «Nous avons décidé de la publier car, avec l'utilisation de mots souvent désincarnés pour parler de la crise des migrants, il est trop facile d'oublier la réalité de situations désespérées parmi les réfugiés.»

L'enfant fait partie d'une groupe de douze syriens, tous repêchés morts, alors qu'ils tentaient de traverser la méditerranée sur deux bateaux en direction les îles grecques de Kos depuis Bodrum, en Turquie. Les deux embarcations étaient parties dans la nuit lorsqu'ils ont chaviré, ont indiqué les garde-côtes turcs dans un communiqué publié sur leur site internet. 

Terrible une de "The Independent", ce jeudi. pic.twitter.com/yTNc6oaVwX— Cyril Petit (@CyrilPetit) 2 Septembre 2015

«L'humanité échouée»

Rapidement prévenus par les cris des naufragés, les sauveteurs ont récupéré les corps des victimes. Les photos de l'intervention ont envahi les réseaux sociaux sous le mot-dièse #KiyiyaVuranInsanlik («l'humanité échouée» en turc). De nombreux internautes ont confié leur émotion sur ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant