Migrants-La Macédoine décrète l'état d'urgence, déploie l'armée

le
0

(Actualisé tout du long) GEVGELIJA, Macédoine, 20 août (Reuters) - Les autorités de Macédoine ont décrété jeudi l'état d'urgence aux frontières Sud et Nord du pays en raison de l'afflux de migrants et de réfugiés et annoncé le déploiement de l'armée pour contenir la crise humanitaire, rapporte l'agence de presse officielle MIA. Un journaliste de Reuters à Gevgelija, une ville du sud de la Macédoine, à la frontière grecque, a constaté que le flot de migrants vers la gare de chemin de fer -- qui a atteint jusqu'à 1.500-2.000 personnes par jour cet été -- s'était brutalement interrompu jeudi. Le porte-parole du ministère macédonien de l'Intérieur, Ivo Kotevski, a déclaré à Reuters que les poste-frontières avec la Grèce fonctionnaient normalement. Mais les autorités pourraient avoir bouclé les chemins clandestins utilisés par les passeurs. Ivo Kotevski a justifié le recours à l'armée par une situation humanitaire devenue critique dans une ville comme Gevgelija, où des familles entières, notamment syriennes, dorment à même le sol autour de la gare, dans l'espoir de pouvoir monter dans un train en direction de la Serbie, étape suivante de leur voyage vers l'espace Schengen. De là, ils espèrent gagner la Hongrie voisine, porte d'entrée de la zone sans frontière européenne. La construction par Budapest d'une barrière de 175 km le long de sa frontière avec la Serbie, encore inachevée, a créé un sentiment d'urgence chez les migrants, qui craignent d'y être bloqués. L'arrivée massive, ces derniers jours sur les îles grecques, de réfugiés en provenance de Turquie fait en outre craindre aux autorités macédoniennes une congestion accrue à ses frontières avec la Grèce et la Serbie dans les prochaine semaines. "Nous pensons que le recours à l'armée va produire deux effets escomptés: améliorer la sécurité pour nos concitoyens dans ces deux régions et permettre une meilleure approche des gens qui souhaitent demander l'asile", a déclaré Ivo Kotevski, cité par l'agence MIA. La représentation du Haut-Commissariat aux réfugiés des Nations unies (HCR) à Skopje, la capitale de la Macédoine, a de son côté appelé le gouvernement à lui fournir un site adapté pour héberger les migrants en transit "dans des conditions acceptables". (Fatos Bytyci; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant