Migrants-La Grèce aura des "hot spots" ouverts d'ici au 15 février

le
0
    ATHENES, 8 février (Reuters) - La Grèce a promis lundi 
d'ouvrir d'ici au 15 février plusieurs centres d'accueil et 
d'enregistrement de migrants et réfugiés.  
    Athènes a été accusée fin janvier par la Commission 
européenne d'avoir "gravement négligé" les obligations prévues 
par les accords de Schengen pour la surveillance de ses 
frontières et sommée d'y remédier dans les trois mois si elle ne 
veut pas courir le risque de se retrouver de facto suspendue de 
l'espace européen de libre circulation.   
    Le ministre de la Défense, Panos Kammenos, a déclaré que son 
gouvernement aurait achevé d'ici lundi prochain les travaux de 
cinq centres d'accueil et d'enregistrement ("hot spots") sur les 
îles grecques les plus proches de la Turquie et de deux centres 
de relocalisation sur le continent.  
    Jusqu'ici, un seul centre a été ouvert sur l'île de Lesbos 
et le gouvernement projette de l'agrandir.  
    Les migrants arrivant dans les "hot spots" sont 
photographiés et leurs empreintes digitales sont relevées. Un 
certain délai leur est ensuite accordé pour demander l'asile ou 
être renvoyé dans leur pays d'origine.  
 
 (Michele Kambas; Jean-Stéphane Brosse pour le service français, 
édité par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant