Migrants : la France terre d'accueil, vraiment ?

le , mis à jour à 08:50
4
Migrants : la France terre d'accueil, vraiment ?
Migrants : la France terre d'accueil, vraiment ?

Les Français ont-ils perdu leur sens de l'hospitalité ? Tournent-ils désormais le dos aux peuples meurtris fuyant une guerre, un régime totalitaire, une crise économique — parfois les trois — et que l'on désigne sous le vocable de « migrants » ? Dans certaines communes, le message qui leur est adressé ne laisse aucun doute. Une motion « Ma commune sans migrants » a ainsi été votée hier (29 voix contre 6) par le conseil municipal d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), dominé par le Front national, alors qu'aucun projet connu de centre d'accueil officiel n'existe dans le département. Ce même vote s'est déroulé dans plusieurs autres villes, notamment Fréjus (Var) et Beaucaire (Gard).

 

Dans la nuit de mercredi à jeudi, des coups de feu ont été tirés contre un futur centre d'accueil prévu à Saint-Hilaire-du-Rosier (Isère) chargé d'héberger prochainement une soixantaine de personnes se trouvant actuellement dans la « jungle » de Calais (Pas-de-Calais), des inscriptions hostiles aux réfugiés ont également été découvertes dans les rues avoisinantes. Les armes ont aussi parlé à Saint-Brevin-les-Pins (Loire-Atlantique). Des coups de feu ont ainsi visé, mardi soir, les baies vitrées d'un centre de vacances devant accueillir 70 migrants.

 

Fini la France terre d'accueil ? Celle qui a accepté d'être le refuge des Russes blancs après la révolution bolchevique d'octobre 1917, des Arméniens fuyant le génocide turc, des républicains espagnols après la guerre civile de 1936-1939...

 

« Non », répond Gaël Perdriau, maire (les Républicains) de Saint-Etienne (Loire), qui accueille vingt réfugiés politiques dans plusieurs logements répartis dans différents quartiers de sa ville. « Quand on le fait comme ça, il y a une insertion naturelle, et la solidarité s'organise d'elle-même, explique l'élu de droite. Il est très facile d'exacerber les peurs. On déshumanise le sujet. C'est le cas pour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 2 mois

    On confond comme d'habitude des chrétiens assimilables avec des islamiques. Je n'ai jamais vu de plus patriotes franchouillards que les italiens, les espagnols, les portugais et les polonais. Dès fois même je fais un complexe moi qui remonte aux croisades !!!!!!!!

  • lolin il y a 2 mois

    On a plus les moyens d'acceuillir toute la misère du monde, le contribuable est sans cesse racketté pour l'assistanat. les gens en ont marre point. ET je rajouterai, surtout les gens qui n'ont pas la même culture et qui viennent chez nous pour imposer leurs loi, leurs moeurs, leurs coutumes, ça ne peut pas fonctionner.

  • nanard83 il y a 2 mois

    Notre pays a été envahi 2 fois par les huns ! en 14 et en 40 Il y a eu de nombreuses exactions ,tortures etc ...Les habitants n'ont pas fui à l'étranger ( quelques exceptions en Suisse )Beaucoup se sont battus

  • M5723741 il y a 2 mois

    Soyez réalistes!! La France est une terre d'accueil pour ceux qui ont les mêmes valeurs que son peuple. Donc. les italiens, les espagnoles, les russes, les arméniens, les asiatiques etc pas les musulmans. Vous n'avez pas encore compris çà!!