Migrants-L'UE a une dernière chance de répondre à la crise - HCR

le
2

GENEVE, 18 septembre (Reuters) - Le nombre de migrants qui arrivent en Europe va encore augmenter ces prochains jours et les routes qu'ils empruntent pourraient se diversifier, a prévenu vendredi l'agence de l'Onu pour les réfugiés en appelant l'Union européenne à saisir la "dernière chance" qui s'offre à elle de résoudre cette crise. Le porte-parole du Haut Commissariat des Nations unies pour les Réfugiés (HCR), Adrian Edwards, a estimé que le Conseil européen extraordinaire qui doit avoir lieu mercredi prochain était d'une "importance cruciale". "Cette réunion pourrait bien constituer la dernière chance pour les Européens pour offrir une réponse positive, unie et cohérente à cette crise. Il n'y a plus le temps", a-t-il dit pendant une conférence de presse. Le porte-parole du HCR a souligné que l'Union européenne s'était montrée incapable de prendre la mesure d'une crise qui était au départ tout à fait gérable et que la fermeture des frontières de la Hongrie n'avait fait que détourner le flot des migrants vers la Croatie. "La situation en ce moment dans le sud-est de la Croatie est très préoccupante. Il y a au moins 13.000 personnes qui avaient franchi la frontière ce matin vers 08h00 ou 09h00", a déclaré Adrian Edwards à Reuters. "Si les routes sont bloquées à un endroit, les gens vont sans l'ombre d'un doute emprunter d'autres routes ailleurs. On a déjà vu des gens arriver à Brindisi, en Italie, au départ de la Turquie. On pourrait en voir davantage emprunter l'axe Libye-Italie. Fermer les frontières ne résout rien, ça ne fait que déplacer le problème", a-t-il ajouté. Le HCR attend une réponse collective de l'UE, a souligné le porte-parole, plutôt qu'une "gravitation vers un ou deux pays où la situation pourrait finir par devenir ingérable". (Tom Miles; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • berghof le vendredi 18 sept 2015 à 14:31

    retour des "migrants" à la case départ, voilà la solution !!!!!

  • M940878 le vendredi 18 sept 2015 à 14:22

    la réponse collective ne peut qu'être la fermeture des frontières