Migrants-L'UE a besoin de temps pour étudier le plan turc

le
0
    BRUXELLES, 7 mars (Reuters) - Les dirigeants de l'Union 
européenne, réunis lundi à Bruxelles, ont besoin de temps pour 
étudier un plan présenté par la Turquie en vue de régler la 
crise migratoire, a déclaré dans la soirée un responsable 
européen. 
    Le projet turc, dont Reuters a pris connaissance, propose 
que la Turquie reprenne sur son territoire les migrants, y 
compris syriens, qui ont rallié les îles grecques de la mer Egée 
via les réseaux de passeurs. 
    En échange, pour chaque Syrien réadmis en Turquie, l'UE 
prendrait en charge un réfugié syrien sur le territoire turc, 
instituant un canal d'admission contournant les passeurs. 
    "Plusieurs pays aiment vraiment cette idée mais ne peuvent 
conclure un accord ce soir (...) car des clarifications sont 
encore nécessaires. Nous allons travailler intensément (sur ce 
projet) dans les jours à venir", a dit le responsable européen. 
    Le sommet se poursuit et les dirigeants européens doivent 
avoir un dîner avec le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu. 
    Selon la proposition turque, l'UE offrirait en outre trois 
milliards d'euros à Ankara d'ici la fin 2018, en plus des trois 
milliards promis fin novembre. Les ressortissants turcs, enfin, 
seraient dispensés de visas pour entrer et circuler dans les 
pays membres de l'espace Schengen dès la fin juin, plus tôt que 
ce qui était initialement prévu. 
    Ce projet se fonde sur des propositions turques et a été 
présenté par le président du Conseil européen, Donald Tusk, 
comme base de discussion entre les dirigeants des Vingt-Huit. 
 
 (Paul Taylor; Guy Kerivel pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant