Migrants : l'Italie veut des actions «ciblées» contre les passeurs en Libye

le , mis à jour à 00:18
8
Migrants : l'Italie veut des actions «ciblées» contre les passeurs en Libye
Migrants : l'Italie veut des actions «ciblées» contre les passeurs en Libye

Alors que les ministres des Affaires étrangères et de l'Intérieur de l'UE vont se retrouver lundi dans la capitale luxembourgeoise après les dramatiques naufrages des derniers jours et encore de ce lundi en Méditerranée, l'Italie étudie la possibilité d'«interventions ciblées» à l'encontre des passeurs en Libye. Vingt-quatre membres présumés d'un réseau ont été interpellés lundi (lire ci-dessous) .

«L'hypothèse d'une intervention militaire n'est pas sur le tapis», mais ce qui est possible, «ce sont des interventions ciblées pour détruire un racket criminel», a déclaré le président italien du Conseil Matteo Renzi, lors d'une conférence de presse aux côtés de son homologue maltais, Joseph Muscat. Il avait réclamé la veille une réunion d'urgence d'un sommet européen avant la fin de la semaine.

Ce sommet se tiendra finalement jeudi à Bruxelles, a annoncé lundi après-midi Donald Tusk, le président du Conseil européen, sur Twitter.

I have decided to call an extraordinary European Council this Thursday to address situation in #Mediterranean. http://t.co/a3UXkDNpjo #EUCO— Donald Tusk (@eucopresident) 20 Avril 2015

«Des attaques contre le racket de la mort, des attaques contre les esclavagistes (les passeurs) font partie du raisonnement», a-t-il souligné. «Les hypothèses techniques sont étudiées par des techniciens» dont «des équipes de la Défense», a-t-il indiqué sans plus de précision. Vendredi, Matteo Renzi avait évoqué la situation en Libye avec le président américain Barack Obama. Tous deux avaient convenu que «la seule solution aujourd'hui est la paix (en Libye, Ndlr) et la stabilité des institutions». Face à l'urgence, le chef du gouvernement italien semble se tourner dans un premier temps vers davantage de pragmatisme.

VIDEO. Immigration : réunion d'urgence de l'UE

VIDEO. Migrants : la Commission européenne propose dix actions pour éviter de nouveaux drames

Un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dugan le mardi 21 avr 2015 à 15:01

    @M9111073, il faudrait au moins un exemple pour faire comprendre les autres car à raison de 300/400 migrants par jours la France va vite être envahie! déja qu'elle l'est pas mal...

  • froggy83 le lundi 20 avr 2015 à 21:56

    La maison Europe brûle, 24 000€/mois ça fait cher le pompier, non ? Depuis 3 mois au moins on sait ce qu'il se passe entre la Libye et Lampedusa, que l'EI a menacé l'Italie et l'Europe d'envoyer et de larguer sans capitaine des cargos et bateaux pleins de migrants.

  • mark92 le lundi 20 avr 2015 à 21:10

    M343.. tu as raison. La seule soluton. Bloquer les transports d'immigrants. Les ramener au port en Libye mais nos grosses têtes de Bruxelles ne savent pas quoi faire. à 24 000€/mois faut bien qu'ils cherchent de quoi s'occuper. Quelle honte pour l'Europe. Merci l'Italie. L'ile lampédusa devrait être tunisienne et plus de problème.

  • M8637171 le lundi 20 avr 2015 à 18:39

    Si pendant 30 ans nous n'avions pas fait de très mauvaises politiques économiques et sociales, nous aurions les moyens d'aider les libyens à construire un vrai état en éliminant entre autres les passeurs. idem en Syrie. Les élus doivent s'occuper de bien gérer et de bien diriger l'état. La défense entre autres est une des principales missions mais on préfère intéresser au comptes pénibilité et à prendre aux riches et aux entreprises ...

  • M8637171 le lundi 20 avr 2015 à 18:34

    frk987. Kadhafi c'est le passé. Maintenant il faut des solutions aux problèmes actuels. Cela passe par une répression ferme contre les esclavagistes et une aide (financière et militaire) à la Libye pour qu'elle puisse se constituer un état.

  • M8637171 le lundi 20 avr 2015 à 18:31

    Il a raison ce matéo. Mais il faut aussi aider à la constitution d'un vrai état en Libye et peut être en Syrie.

  • glitzy le lundi 20 avr 2015 à 17:58

    Faudrait détruire tous les rafiots avant qu'ils puissent charger des passagers, p.ex. quand ils sont acheminés vers la Libye. Aucune idée si c'est faisable, mais ré-établir un état qui fonctionne en Libye risque d'être encore plus difficile. Il est loin, le triomphe de Benghazi.

  • M7166371 le lundi 20 avr 2015 à 17:10

    c'est la seule attitude juste et responsable, mettre hors d'état de nuire les passeurs