Migrants : Eurotunnel réclame 9,7 millions d'euros à la France et au Royaume-Uni

le
2
Migrants : Eurotunnel réclame 9,7 millions d'euros à la France et au Royaume-Uni
Migrants : Eurotunnel réclame 9,7 millions d'euros à la France et au Royaume-Uni

En plein conflit avec la Scop SeaFrance, le Groupe Eurotunnel a annoncé avoir réalisé un bénéfice net de 39 millions d'euros au premier semestre, et être repassée ainsi dans le vert, après 11 millions d'euros de pertes un an plus tôt. Mais si le groupe se réjouit d'avoir renoué avec la croissance, il estime toutefois avoir été pénalisé par l'afflux massif à Calais de migrants, dont l'objectif est de passer en Angleterre.

Et l'addition s'annonce salée : entre les moyens mis en oeuvre pour les en empêcher de traverser, le manque de présence des forces de l'ordre, et les interruptions de trafic, Eurotunnel affirme avoir dépensé 13 millions d'euros ce semestre, soit autant que pour l'année 2014.

Il réclame ainsi aux Etats britannique et français une indemnisation de 9,7 millions d'euros.

«Le gouvernement britannique s'est déjà engagé à prendre 4,7 millions d'euros en charge sur l'année 2015», précise le groupe. Jacques Gounon, le patron du groupe, estime que sans ces charges, «on serait dans ce qu'on a l'habitude de faire, un Ebitda qui progresse plus vite que le chiffre d'affaires. Aujourd'hui, dans la concession du tunnel sous la Manche, il progresse moins vite, parce que nous avons des charges indues».

Eurotunnel avait déjà formulé une telle demande au début des années 2000 et avait obtenu gain de cause: la Cour permanente d'arbitrage de La Haye avait estimé son préjudice à 24 millions d'euros.

Le conflit avec SeaFrance s'enlise

Les migrants ne sont pas la seule épine au pied d'Eurotunnel, qui doit faire face à un important conflit avec la Scop SeaFrance, dont les marins ont bloqué mardi l'accès au tunnel sous la Manche pendant deux heures. Eurotunnel avait en effet créé la compagnie MyFerryLink et racheté les bateaux de l'ex-compagnie maritime SeaFrance, pour les louer à la Scop.

Mais suite à des décisions britanniques lui interdisant de traverser le détroit entre Calais et Douvres, le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • DADA40 le mercredi 22 juil 2015 à 11:12

    Ce n'est pas le tunnel qu'il faut qu'ils bloquent mais tous les bateaux GB qui veulent avoir le monopole sur "leur" channel : c'est intolérable. Il faut aussi bloquer les avions qui relie le continent à l'île ?

  • rougegre le mercredi 22 juil 2015 à 11:10

    Il faut voir sur place que rien n'est fait par les pouvoirs publics pour faire respecter la loi avec les migrants . Je passe tous les jours sur l'A 16 et dois faire attention continuellement à ces individus entrés illégalement sur le territoire en toute quiétude qui traversent l'autoroute sans même courir mettant la sécurité de tous en danger . Essayez de rejoindre à pieds une station essence en cas de panne, vous verrez combien d'amende vous prendrez si la maréchaussée passe à ce moment ...